Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Never ending, Happy End!
Freyja R. Sørensen
▌The bright moon, she needs her star to shine.
Freyja R. Sørensen
Messages : 49
Date d'inscription : 29/12/2018
Jeu 14 Fév - 20:59

It never ends, the blue
from your
shining eyes.
Voilà bien une semaine que tu as rencontré ce nouvel ami. Un jeune homme fort charmant et agréable. Une vraie personne. Pas un conte ou un ami imaginaire que tu as dû créer pour te rassurer ou te créer des liens. Pour une fois, c’est toi qui t’es trouvé une personne, toute seule, comme une grande fille. Et non pas par le biais de ton frère. Tu ne la plus revus, depuis cet épisode de bonbons acidulés. Aujourd’hui ton frère, Annabelle et deux autres personnes ont été choisis pour faire du démarchage en ville. Du publicitaire pur et dure. Donner des tracs, parler des nouveaux spectacles, faire des petits numéros. Pour attirer les gens et les regards. Even est en costume trois pièces, crème ivoire et bleu ciel. Assortie à ta petite robe, pastel rose. En tulles, broderie. Et corset. Fait des douces mains de ton petit frère. Il adore faire tes costumes pour le cirque et là, il s’est clairement surpassé, tu ressembles à une petite poupée venue de casse noisette. Avec tes bas résilles ornés de fleurs et de perles. Ta coiffure simpliste mais parfaite pour ce genre de tenue. Une petite princesse. Comme il aime te le dire. Tu aimes le croire, car il ne te reste que ça pour le moment. « Venez, ce soir le spectacle de lions en avant-première. Le billet enfant et à moitié prix pour les plus de 12 ans. Et gratuit pour les moins de 12ans ! » Le discours est rodé, planifié, organisé. Vos sourires, vos gestes, votre façon de bouger. Vous êtes entraînés pour séduire le client. Even plait aux demoiselles, son visage, sa bonne humeur enchante les dames. Tu papillonnes, tu es avenante, tu souris et tend les papiers en voyant les regards charmeurs des intéressés. Tu n’es pas stupide, mais tu ne sais pas différencier les gentils regards, des regards pervers.

« On devrait continuer vers la 23eme, il y à la sortie d’église » Annabelle se retourne vers vous « HEY les enfants, restez ici, on passe à une sortie d’église » vous hochez la tête à l’unisson avant de continuer votre tractation. « Tu n’as pas froid ça va ? » Tu souris et secoues la tête, bien sûre que non, la c’est pas un vrai froid « non t’en fais pas, en plus si je porte une veste, personne ne verra ta jolie robe ! » En effet, tout le style de cette robe repose sur la « décoration » alors la cacher serait un crime pour l’œuvre de ton frère. Vous vous éloignez un peu pour couvrir plus de place. Les pubs s’échappent comme des petits pains. « Bien sure nous somme à l’entrée de la ville vous ne pouvez pas nous rater ! » Les gens sont agréables si toi-même tu l’es. « Et …  y a possibilité d’avoir des shows privés avec certains artistes ? » Tu clignes des yeux tu ne comprends pas vraiment. « Mais…. Hum… Je ne sais pas si Astoria sera d’accord, nous ne faisons pas de spectacles privé. » Celui-ci plisse les yeux et sort son téléphone. Avant de sourire en coin « non ma belle. Je … J’ai été maladroit, je voulais savoir si je pouvais t’inviter toi » tu restes figée, avant de froncer les sourcils « m’inviter pour quoi faire ? » Au moins ça à la mérite d’être claire. « Hum…. Je…. Je ne sais pas resto, ciné ? C’est quoi que tu préfères » la petite grimace que tu fais montre bien que ça te dépasse. Pourquoi les gens osent inviter des inconnus comme ça sans même les connaître. Ça te rappelle ce Shadowhunter, qui a voulu t’inviter sans même te connaître à boire un Milkshake.

« Écoutez, laissez-moi faire mon travail … Je ne veux pas…. Enfin merci mais faites en profitez quelqu’un d’autre » comme si tu remballes un vendeur en porte à porte qui t'apporte un chèque cadeaux. En faire profiter quelqu’un d’autre. Il sourit en coin et hoche la tête « je comprend. C’est … Original mais je comprends ma belle » celui-ci garde le prospectus avant de te faire un clin d’œil. Et repartir. Tu continues de froncer les sourcils, c’est rare que les gens de son type partent de « bonne humeur » après ton miss reine des glaces. Mais soit, au moins tu peux continuer ton petit travail tranquillement. Les voiles de ta jupe dansant avec le vent. Tes cheveux pastel légèrement attachés ondules en fonction de tes mouvements. C’est agréable d’aller à l’extérieur du cirque avec la troupe. Ça redonne un peu de changement. Alors que tu arrives à la fin de ton paquet de tracte une main sur ton épaules te fais te retourner, et tes yeux s’écarquillent alors comme deux phares. « Alex ! » Ton sourire s’illumine presque en sa présence. « Qu’est-ce que tu fais ici ? » Ce n’est que quelques minutes plus tard que tu percutes que la question est totalement stupide. On est en plein centre-ville, il doit sûrement continuer sa vie comme tout le monde. « Non désolé…. C’est bête ce que je demande…. » Tu redresses une mèche rebelle avant de lui tendre un tracte. « Tiens, ce soir le spectacle des lions sera tout nouveau …. » Petit à petit tu retournes le tracte vers toi, tu te rappelles subitement, l’appel qu’il avait eu le jour ou vous vous êtes revue. « Sauf… Si la dame qui t’appelle refuse… Je comprendrais…. Tu dois surement avoir mieux à faire avec ton rôle de Shadowhunter » c’est vrai, depuis la dernière fois, depuis ce départ subit, cet appel, tu te dis que vous ne devez pas beaucoup vous voir. Vous n’êtes pas du même monde, et tu t’en voudrais clairement qu’il est des soucis à cause de toi.
I can feel the butterflies multiply every time I meet your eyes amplified deep inside once I feel your skin on mine tho I try I can't hide all the ways I feel inside your everything I want in life
Pando


Stars & Moon
YOU KNOW DARLING

Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Torriente
Messages : 13
Date d'inscription : 11/01/2019
Mar 26 Fév - 14:46
Never Ending
Pretty Little Girl


Cela faisait bien une semaine que je n'avais rien fais d'autres que mes devoirs de Shadowhunter, cela commençais à me peser, mais bon c'était un mal nécessaire, l'enclave avait certains doutes à mon égard et il fallait les dissiper alors ma tante ne m'avait pas laissée une seule seconde de répits.
Toute la semaine, je m'étais occupé de créature qui ne respectait pas les règles en essayant de faire le moins de victime possible, c'était compliquer parfois, puis à chaque fois que je voyais une jeune femme créature, je ne pouvais pas m’empêcher de penser à Freyja, elle devait m'en vouloir.
Je n'étais pas revenue la voir le soir, alors je pouvais comprendre qu'elle m'en veuille, je devrais allez la voir pour m'excuser. Je m'entends plutôt bien avec elle, alors autant ne pas gâcher cela.

Aujourd'hui je devais me rendre au centre-ville pour acheter un nouvel objectif pour mon appareil, je pouvais enfin me reposais un peu après cette dure semaine, je m'étais donc rendu dans ma boutique préférée avec mon appareil.
Après une bonne heure passée dans le magasin, je finis par ressortir avec trois objectifs différents ainsi que trois cartes mémoires. J'étais vraiment une cible facile quand il s'agissait de photo, c'était presque impressionnant !

Tandis que je m’apprêtais à me rendre au cirque pour voir la petite ange et m'excuser, je la vit dans sa petite robe qui lui allait à ravir, je pris mon appareil et clap, une photo de dos d'elle, elle était tout simplement magnifique, c'était hallucinant qu'elle soit aussi photogénique. Je m'approchai d'elle avant de poser ma main sur son épaule, elle réagit immédiatement en se retournant et en me regardant comme si j'étais un fantôme, elle se mit ensuite à sourire ce qui me fit sourire moi.
Ensuite elle commença à parler sans vraiment me laisser le temps de répondre à l'une de ces questions, mais à la fin elle dit une chose qui m'attrista un peu, elle devait penser que je l'avais abandonné pour mes devoirs de SH, je soupirais avant de prendre le tract de ces mains et de lui faire un grand sourire.


« Je viendrais, voir le spectacle d'un petit bonbon rose ça m’intéresse. En plus s'il y a un numéro avec des lions, je veux voir ça. Ah et ne t'inquiète pas pour la femme au téléphone de la dernière fois, elle est juste folle. »  


Je fis craquer mon cou avant de la regarder de haut en bas avant de baisser les yeux. 


« Elle est magnifique ta robe tu sais... Écoute Freyja, je voudrais m'excuser de ne pas être venu te voir y a quelques jours, j'ai eu quelques... »  


Non c'était une mauvaise idée de lui dire que j'avais eu des soucis avec l'enclave et ma tante sinon elle va penser que c'est de sa faute. Je devais inventer une histoire et immédiatement.


« J'ai eu quelques soucis avec ma tante, la femme qui criait au téléphone, elle n'aime pas vraiment que je parte sans lui dire, elle est beaucoup trop protectrice, puis comme je n'ai pas ton numéro de téléphone je n'ai pas pu te prévenir alors désolé ! Mais ce soir je serais la compte sur moi. Pour ce qui est de mes activités de Shadow Hunter, j'ai fait mon quota cette semaine alors ils ne vont pas me faire chier si je prends ma soirée pour la passé avec une fille... avec une amie »  


En disant le mot amie je lui fis un clin d’œil et un grand sourire. D'un coup un bruit fit son apparition, c'était mon estomac, je devais manger un petit quelques choses, je regardais la jeune femme en souriant.


« Dis-moi tu as faim ? Ça te dit d'aller manger un morceau avec moi ? Je sais qu'on ne se connaît pas trop, mais bon je dois bien m'excuser pour mes bonbons acidulé, puis tu ne peux pas être plus en sécurité qu'avec moi. »  



[/center]


(c) sweet.lips
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Freyja R. Sørensen
▌The bright moon, she needs her star to shine.
Freyja R. Sørensen
Messages : 49
Date d'inscription : 29/12/2018
Jeu 4 Avr - 18:38

It never ends, the blue
from your
shining eyes.
Tu ne peux t’empêcher de sourire. Dire que tu ne pensais plus jamais le revoir. Après tout, qui voudrait passer du temps avec des monstres de foire dans votre genre. Les gens vous admires sur scène mais une fois hors contexte du spectacle rien à faire. Les gens vous fuit comme la peste pour votre bizarrerie. Après tout tu ne peux pas leur en vouloir, tu aurais surement fini comme ça si ta vie avait été moins chaotique. Tu l’écoutes avec une attention qui pourrait être fausse. Hochant la tête la compréhension est de guise. La famille, un grand débat. Un petit rire s’échappe de tes lèvres glossy avant de remettre une mèche de tes cheveux en arrière. « Ta tante est une sage femme, elle prend soin de toi. Je la comprends, je fais pareille avec Even, je n’aime pas le savoir ailleurs sans me prévenir et encore moins sans moi » à l’intention de venir tu avances d’un pas et souris de toutes tes dents.

« Je serais ravi de te voir. En plus si tu viens un peu plus tôt je te trouverais une super place ! » Instinctivement tu regardes autour de toi avant de chuchoter « mais Even ne doit rien savoir d’accord, il n’apprécie pas trop les Shadowhunter …. Il est au courant que je t’ai parlé la dernière fois. Il m’en a voulu un peu » surprise, tu hausses un sourcil en entendant son estomac crier famine, c’était drôle et un peu moqueuse tu ris en le regardant. Mais celui-ci ne perd pas le nord et demande si tu veux l’accompagner à manger quelque chose. Un instant ton regard se pose dans le sien et tu laisses un silence d’ange flotter entre vous. Ce n’est pas que tu es réticente, bien au contraire. Tu adores sa présence. Mais tu réfléchis à comment l’annoncer à Even.

« Je… et bien….. » Par pur réflexe tu cherches alors le visage de ton frère. Autour de toi. Mais il semble faire sa part du travail plus loin dans la rue. Faisant une petite moue tu reportes tes yeux sur le chasseur d’ombre. Si lui ose affronter ses supérieurs pour passer du temps avec toi, pourquoi toi tu ne ferais pas pareille. Enivrée d’un véritable envie de casser la routine, tu t’approches subitement de lui comme un saut en avant. Et presse les prospectus contre ta poitrine. « Allons y avant qu’Even ne capte ma disparition. Je lui enverrais un message dans peu de temps pour ne pas qu’il ne s’inquiète. » Avançant tu le devances et te retourne pour le regarder et le laisser guider, tu ne sais pas trop ou il souhaite aller manger. Un frisson te parcours, la peur d’être prise sur le fait. Tu le sens, tu sens ton frère approcher. Sans demander son accord tu saisis la main de ton comparse et l’attire avec toi, dans le dédale des rues de saint louis. Très vite tu sens cette « peur » s’envoler. Soufflant, tu t’arrêtes et le regarde reprenant ton souffle. En comprenant ton geste tu lâches promptement sa main comme la chose la plus horrible que tu es fait. « Désolé ! Je suis désolé ! Je ne voulais pas t’entraîner comme ça ! Excuse-moi vraiment…. Dsl »

Confondu en excuse, comme jamais tu ne le serais. Tu ne sais plus ou te mettre à cet instant. Détournant le regard. N’osant pas croiser le sien sur le coup. Tu t’en veux un peu de lui avoir imposé cette fugue inopinée. Entre temps tu en as même perdu des prospectus dans la rue. Qui se sont envolés dans les airs des ruelles que vous avez dévalées. « Je sentais Even approcher, et il n’aurait jamais accepté que je parte manger avec toi. J’ai un peu paniquée. » Rougissant comme un coquelicot tu ne sais plus quoi dire ou faire. Il est vrai que maintenant tu ne peux plus cacher ton envie de passer du temps avec lui. Ce qui te met encore plus beaucoup dans l’embarras. « Bon tu veux toujours manger, je ne connais pas bien le coin, mais si toi tu sais ou aller je te suis ! »
I can feel the butterflies multiply every time I meet your eyes amplified deep inside once I feel your skin on mine tho I try I can't hide all the ways I feel inside your everything I want in life
Pando


Stars & Moon
YOU KNOW DARLING

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: