Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Amalia | Honey, I raise up from the dead, I do it all the time.
Amalia E. Gray
▌My identity is through that line.
Amalia E. Gray
Messages : 80
Date d'inscription : 09/11/2018
Localisation : Le Lost Paradise
Lun 19 Nov - 21:03


Amalia Eponine Gray
There's no love song finer
But how strange the change from major to minor
Every time we say goodbye

NOM: Gray, du moins c'est celui qu'elle a choisi après avoir renié sa mère, à l'origine son nom de famille était White. ─ PRÉNOM(S): Elle s'est appelée Eponine et Amalia, mais son prénom de naissance est Margaret. ─ DATE DE NAISSANCE ET ÂGE: Amalia est née le 14 Janvier 1882, elle a donc 136 ans, mais n’en parait que 30. ─ LIEU DE NAISSANCE ET NATIONALITÉ: Elle est née en Angleterre, elle est donc Anglaise. ─ GUILDE: Elle ne fait partie d’aucunes guildes. ─ STATUT SOCIAL: Célibataire, elle ne veux pas reproduire les mêmes erreurs que sa mère. ─ EMPLOI/ÉTUDES: Directrice de Cabaret, elle dirige le Lost Paradise. ─ ORIENTATION SEXUELLE: Hétérosexuelle, elle aime la compagnie masculine. ─ RACE: C'est une Sirène, descendante d'Octavia. ─ GROUPE: I'm a Monster

◊ Apnée
La toute première fois qu'Amalia a découvert cette capacité, c'était lors du naufrage du Titanic. Ce pouvoir lui a sauvé la vie alors qu'elle coulait dans les profondeurs de l'océan. Pouvoir respirer sous l'eau est un pouvoir qu'elle affectionne tout particulièrement.

◊ HypnoseL'hypnose est bien utile lorsqu'elle veut se nourrir, mais en dehors de cela, Amalia ne l'utilise que très peu. Elle a mal accepté le fait que sa mère est utilisé ce pouvoir pour se marier avec le père d'Amalia.

◊ Immortalité C'est un pouvoir qu'elle aime sans aimer. Il lui permet de rester jeune ou de rajeunir, de vivre plusieurs vies. Mais, en contre partie, elle est obligée de tuer pour avoir ce privilège et c'est aussi quelque chose avec laquelle elle a beaucoup de mal.

✖️✖️✖️

DERRIÈRE L'ECRAN

NOM: blablabla PRÉNOM(S): K-ro, Noémésie TON AVIS SUR LE FORUM: Je le trouve sublime, c'est fou non ? DISPONIBILITÉS: Tous les soirs entre 17h et 21h, les week-ends toute la journée. AVATAR PRIS: Holland Roden UN PETIT MOT:  sirene



CARACTÈRE ▬ Amalia est une femme de nature pacifiste. Elle n'aime pas tuer, elle le fait seulement pour rajeunir et c'est déjà une chose dont elle n'est pas fière. Paradoxalement, elle ne pourrait pas se laisser mourir et puis, elle ne se nourrit que des mauvaises personnes. Ça n'excuse rien, mais ça lui permet d'avoir meilleure conscience. C'est une femme sujette aux émotions, elle se laisse guider par celles-ci et c'est parfois un gros inconvénient, mais elle réussit à rester maître d'elle-même. La musique l'apaise et l'eau aussi, ce sont des éléments dans lesquelles elle se sent en sécurité, c'est pour cela qu'elle a ouvert le cabaret. Après 136 années de vies, elle a développé une certaine culture et une certaine connaissance de la vie et des affaires. Aujourd'hui, elle est intraitable en ce qui concerne son cabaret et elle ne se laissera jamais marcher dessus. Avec le temps, Amalia a amassé un sacré butin qu'elle garde caché dans une grotte en sous terrain. Elle aime ce qui brille. En ce qui concerne sa vie personnelle, Amalia se refuse à tomber amoureuse, elle sait qu'elle pourrait ensorceler celui qu'elle aime par mégarde et elle ne veut surtout pas supprimer le libre arbitre d'une personne, comme elle n'aimerait pas qu'on le lui supprime.

ANECDOTES ▬
Amalia en a toujours voulus à sa mère d'avoir ensorceler son père. Elle pense que ce dernier ne l'a jamais aimé, même si elle se trompe. Il éprouvait un véritable amour pour sa fille et n'a jamais supporté qu'elle s'en aille. Elle ne le saura jamais. Possède une grosse fortune qu'elle a amassé et qu'elle laisse dans un coffre sous la maison de la Nouvelle-Orléans. Amalia parle plusieurs langues, dont l'anglais, le français, l'indien et le russe. C'est une excellente musicienne et chanteuse. Elle évite un maximum d'utiliser son pouvoir d'hypnose. Elle se refuse à aimer, elle a trop peur d'hypnotiser par mégarde l'homme pour lequel elle éprouverait des sentiments. Elle se demande toujours si elle aura le courage de mettre fin à ses jours le jour où la Reine l'appellera à elle. Elle ne veut plus jamais parler à sa mère où même la voir. Amalia ne sait pas qu'elle a une petite soeur, mais elle ne devrait plus tarder à l'apprendre.



COMMENT RÉAGIRIEZ VOUS DEVANT UN FAIT SURNATUREL ? ▬ J'ai appris l'existence du surnaturel de façon brutale. Je ne savais rien de tout cela jusqu'au jour où ma mère m'a tout avoué sur ma nature et mes capacités, sur ce qu'elle avait fait pour m'avoir. Ensorceler mon père parce qu'il était riche et que cela lui assurait une stabilité... J'ai fuit face à tout cela. Aujourd'hui, comme je suis confrontée tous les jours, plus rien ne m'étonne.

AVEZ VOUS CONNAISSANCE DU MONDE SURNATUREL ? ▬ Après quelques années, j'ai fini par connaître tout ce qu'il y avait à connaitre sur le surnaturel et quelque part, je suis persuadée qu'il me reste encore à découvrir certaines choses. C'est effrayant d'appartenir à ce monde, surtout lorsqu'on ne s'y sent pas à sa place.

QUEL EST VOTRE RÔLE DANS LE MONDE OBSCURE ? ▬ Mon rôle ? Je suis une petite fourmi parmi tant d'autres. Je sais que je risque d'être appelée à tout moment par la Reine et je redoute ce jour, moi qui ne supporte pas d'être ce que je suis, moi qui ne supporte pas l'idée d'ôter une vie... Que ferais-je le jour où elle me rappellera à elle, ne me laissant aucun libre arbitre ?

QUEL EST VOTRE AVIS SUR L'EQUILIBRE ENTRE LE MONDE SURNATUREL ET CELUI DES HUMAINS ?▬ Un équilibre ? Quel équilibre ? Les humains ne connaissent rien à ce qu'il se trame sous leurs yeux à longueurs de journées et ils seront bien incapables de faire quoi que ce soit le jour où ils l'apprendront. Les anges et certains humains font la guerre aux créatures comme nous depuis la nuit des temps. Beaucoup se fichent de savoir ce que nous pensons, mais au final, les créatures ont toujours le dessus...

SI L’ÉQUILIBRE EST PERTURBÉ, DE QUEL COTE IREZ VOUS ? ▬ Je choisirais mon côté. Je voudrais pouvoir vivre selon mes règles... Je sais que c'est malheureusement impossible, que je n'aurais d'autres choix que d'obéir si la Reine me rappelle à elle. Je me demande tous les jours si j'aurai le courage de mettre fin à mes jours si cela devait arriver. Cela sera-t-il seulement possible ?
(c) Caelesti Lapsu





Ev'ry time we say goodbye I die a little, every time we say goodbye I wonder why a little. Why the gods above me, who must be in the know, think so little of me they allow you to go.
Revenir en haut Aller en bas
Amalia E. Gray
▌My identity is through that line.
Amalia E. Gray
Messages : 80
Date d'inscription : 09/11/2018
Localisation : Le Lost Paradise
Lun 19 Nov - 21:04


Ma belle histoire
What good is sitting alone in your room ?
Come hear the music play,
Life is a cabaret, old chum
Come to cabaret !



◊ Le 14 Avril 1912, identité : Margaret White

C'est la nuit où Margaret avait décidée de renaître. Après avoir appris la vérité sur sa mère et sa nature, la demoiselle avait fuit. Margaret n'avait pas supporté d'apprendre qu'elle n'était pas humaine, mais bel et bien une sirène. Le plus dur avait été d'apprendre que son père avait été envoûté. Il était un homme riche et brillant, il lui avait donné tant d'amour durant toutes ces années. Apprendre que tout était faux l'avait anéanti. Margaret avait donc fuit à bord du Titanic, elle faisait partie de ces cent vingt passagers qui avaient embarqué à Qweenstown le 11 Avril 1912 à onze heures trente. Elle avait jeté un dernier regard à sa vie passée et était partie sans remords pour sa mère, mais un pincement au coeur pour son père. La demoiselle avait pensé à refaire sa vie aux États-Unis.

Pourtant, dans la nuit du 14 Avril 1912, Margaret avait cru que sa dernière heure avait sonnée. Tout avait commencé dans un craquement sourd. Il avait fallu quelques temps pour que les gens comprennent ce qu'il se passait, puis une certaine panique avait envahi le bateau. « Les femmes et les enfants d'abord » avait-on pu entendre sur le pont. Le plus honnêtement du monde, Margaret s'était sentie perdue, elle n'avait plus sentie ses jambes et elle n'avait pas su comment réagir. Dans la panique, elle avait vu des gens sauter par-dessus bord pendant que d'autres priaient pour leurs saluts. Margaret avait été bousculée et entraînée dans les eaux gelées. Elle avait retenu son souffle aussi longtemps qu'elle avait pu, sans réussir à trouver la surface jonchée de débris. Alors qu'elle avait ouvert la bouche pour se laissait mourir, elle s'était rendu compte qu'elle pouvait respirer sous l'eau. Elle s'était mise à nager pendant ce qui lui avait semblé une éternité. Elle avait atterrit sur un débris de la coque du bateau où se trouvait déjà un homme. Elle avait, alors, été attirée par son aura et elle avait aspiré ce qu'il restait de son fluide vitale afin qu'elle reprenne des forces. C'est alors qu'un canot de sauvetage s'était approché d'elle et que des mains l'avaient remonté dans l'embarcation.

Margaret était sauvé et ce fut la seconde fois qu'elle se nourrissait afin de rester en vie. Son instinct de survie l'avait incité à recommencer et sans s'en apercevoir, elle avait aspiré la vie de ses sauveurs d'un baiser mortel. Elle avait largué les corps dans l'eau gelée et s'était mise à ramer. Margaret avait ramé pendant des jours avant de toucher terre et elle avait disparue de la circulation. Margaret White était officiellement morte à bord du Titanic, comme des centaines d'autres. Elle était, alors, libre de recommencer sa vie comme elle l'entendait, empruntant une nouvelle identité.


◊ Les années 50, indentité : Eponine Gray

Les années 50 ont été les préférés d'Amalia. À cette époque elle se faisait appeler Eponine Gray. Une jeune actrice d'une vingtaine d'années, à la peau claire, aux taches de rousseurs et aux cheveux de feu. Tout le monde s'arrachaient son joli minois. Elle était appréciée des producteurs et des spectateurs. À cette époque, elle restait très sage sur sa vie personnelle, préférant garder tout secret pour qu'on ne vienne pas à découvrir qui elle était vraiment.

Eponine vivait à New-York, mais elle était tombée amoureuse d'une maison à la Nouvelle-Orléans durant le tournage d'un film. Elle avait acheté la maison, l'avait faites meubler et avait engagé une femme pour s'occuper de la demeure pendant son absence. Elle l'avait même autorisé à y habiter avec sa famille. Ainsi, une aile avait été aménagée pour Rebecca Colby et sa famille. Elle appréciait beaucoup la jeune femme et Rebecca était devenue une amie avec le temps. Lorsqu'Eponine avait eu trente ans, les producteurs avaient commencé à se lasser d'elle.
Après un voyage en France où on l'avait surprise au bras d'un homme, elle avait décidé d'en jouer un peu. Tout le monde avait décrété que cet homme était son amant et ils avaient fini par se marier, donnant par la même occasion une belle-fille de dix ans à l'ex actrice. Ils faisaient des allers-retours entre la Nouvelle-Orléans et la France. C'était certainement la vie la plus complète qu'avait vécu Eponine. Elle n'avait pas eu besoin d'envouter l'homme qu'elle avait épousé et elle avait pu jouer le rôle de mère. Jamais elle n'aurait imaginé pouvoir vivre tout ça. Elle avait décidé de léguer la maison à Laurianne, sa belle-fille. Elle lui avait avoué son secret et elle lui avait fait promettre de ne jamais le révéler et surtout de ne jamais vendre la maison de la Nouvelle-Orléans et d'en expulser la famille de Rebecca. Eponine lui avait légué beaucoup de choses et la demoiselle ne manquerait jamais de rien.

Eponine avait pris la mer à l'âge de cinquante ans et elle avait disparus. On n'avait retrouvé qu'une épave de son embarcation. Le restant de sa vie, Laurianne avait reçu des lettres d'Eponine, sous un autre nom, lui racontant les voyages qu'elle avait effectués. Laurianne avait tenu parole et elle n'avait jamais vendu la maison ni expulsé les Colby de la demeure.


◊ Janvier-Décembre 2018, identité : Amalia Gray

Laurianne était maintenant âgée de cinquante ans et elle avait été assez surprise de voir celle qui avait été sa mère se pointer devant ses yeux. Surtout qu'elle avait rajeunit. Eponine était devenue Amalia et Lauriane avait été très heureuse de la revoir. Celle-ci était atteinte d'un cancer, c'est pour cela qu'Amalia avait décidé de reprendre contact avec elle. Laurianne avait vécu une belle vie, palpitante, elle ne s'était jamais posée pour construire une famille et elle ne regrettait rien. Amalia s'était fait passer pour sa nièce durant les derniers mois qu'elle avait passées à l'hôpital. C'est avec beaucoup de peine qu'elle lui avait fait ses derniers adieu.

Amalia avait appris qu'elle avait récupéré la maison de la Nouvelle-Orléans et elle avait décidé d'y retourner. Elle y avait fait envoyer ses affaires et elle s'était rendue là-bas. La première rencontre qu'elle y avait faites été celle de Sebastian. « Oh !! Je ne m'attendais plus à voir des gens emménager ici ! » lui avait-il dit. « Et pourtant, elle a toujours appartenu à ma famille. Amalia Gray, enchantée. » Le garçon avait souri. « Sebastian Colby. » Amalia avait souri. Les Colby étaient toujours dans le coin. « Vous êtes la petite fille d'Eponyne Gray ? Ma grand-mère n'a pas arrêté de me parler d'elle. » Amalia avait été heureuse de l'apprendre. « Est-elle toujours en vie ? » Elle aurait aimé revoir son amie Rebecca. « Elle est morte en fin d'année dernière. » Une nouvelle personne de son passé qu'elle aurait à pleurer. « Ma grand-mère a des vieilles affiches de ses films. Vous lui ressemblez beaucoup, mais je croyais que la fille d'Eponine n'était pas la sienne. » Amalia avait baissé les yeux. « Ma grand-mère avait bien des secrets… » Vous laissiez entendre que votre, soit disant, ancêtre aurait pu avoir un enfant avant de se marier et de devenir la mère de Laurianne. Sebastian avait acquiescé de la tête. « Oui, c'est ce que j'ai cru comprendre. » Avec l'aide de Sebastian, Amalia avait fait un peu de ménage et remit quelques pièces aux goûts du jour. Elle croissait souvent Léonard et ils étaient même devenus amis.

Amalia avait fini par racheter le vieux cabaret qui se trouvait en ville, elle l'avait modernisé un peu. Il lui servirait de couverture lorsqu'elle aurait besoin de se nourrir. Amalia adorait chanter autant qu'elle avait aimé jouer les actrices. Elle avait donc re-décoré, embaucher et puis ouvert le Cabaret depuis dix mois environ. Le « Lost Paradise » avait beaucoup de succès. Elle alternait les soirées à spectacles et le reste de la semaine elle fait office de restaurant. Elle ne savait pas combien de temps elle allait encore vivre comme cela.
(c) Caelesti Lapsu





Ev'ry time we say goodbye I die a little, every time we say goodbye I wonder why a little. Why the gods above me, who must be in the know, think so little of me they allow you to go.
Revenir en haut Aller en bas
Primrose Bryce
▌ Feed on ruins, dark nights. Dependent and queen at the same time.
Primrose Bryce
Messages : 79
Date d'inscription : 17/10/2018
Mer 5 Déc - 12:50
Amalia | Honey, I raise up from the dead, I do it all the time. Giphy
Amalia | Honey, I raise up from the dead, I do it all the time. PootRL2TBMj3aAmalia | Honey, I raise up from the dead, I do it all the time. 13xKPqx1qDnbeU

Félicitations

Félicitation mon chat, tu valides haut la main ce joli personnage. En plus une rousse ** tu sais que j'aime les roux !!! *bave* Notre première sirène, ça se fête, aller vas t'amuser et faire vivre cette sublime créature dans la nouvelle orléans.  

Amalia | Honey, I raise up from the dead, I do it all the time. 1544010107-blocavatar Amalia | Honey, I raise up from the dead, I do it all the time. 1544010187-bloclien Amalia | Honey, I raise up from the dead, I do it all the time. 1544010107-blocrps Amalia | Honey, I raise up from the dead, I do it all the time. 1544010107-scenariovalide


❝ Slowly, softly, drop rose petals on my closed lids.❞ My friends don't walk, they run. Skinny dip in rabbit holes for fun. Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red. Each shade from a different person's head. This dream, dream is a killer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: