Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lysandro - this animal I have become
Lysandro Nerotti
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
Lysandro Nerotti
Messages : 135
Date d'inscription : 18/10/2018
Ven 9 Nov - 18:38


Lysandro Nerotti
No one would ever change this animal I have become

NOM: Nerotti ─ PRÉNOM(S): Lysandro ─ DATE DE NAISSANCE ET ÂGE: 20 février, 51 ans ─ LIEU DE NAISSANCE ET NATIONALITÉ: Bologne, Italien ─ GUILDE: Sa meute lui suffit ─ STATUT SOCIAL: Célibataire... C'est compliqué ─ EMPLOI/ÉTUDES: Alpha de la Meute, on peut le qualifier de Chef de la sécurité à la Crimson Moon Clinic ou garde du corps de la reine des vampires ─ ORIENTATION SEXUELLE: Hétéro ─ RACE: Loup-garou ─ GROUPE: I'M A MONSTER

◊ Transformation en loup
Lyse est un lycan depuis une trentaine d'années, si la transformation reste toujours aussi douloureuse et obligatoire durant la pleine lune, il peut se transformer en dehors de cette phase lunaire, que se soit partiellement ou totalement.

◊ Odorat accrue
Lorsqu'il dit faire confiance à son flair, ce n'est pas une façon de parler.

◊ Rage primale
Dans sa jeunesse, Lysandro a toujours été quelqu'un d'impulsif. Ce trait a été renforcer lors de ses premières années en tant que loup-garou où on le poussait à se battre dans des combats clandestins. Même s'il arrive aujourd'hui à être plus 'contrôlé' qu'avant, il restera toujours cette rage datant de cette époque, comme une cicatrice qui ne guérira jamais complètement.

Pouvoirs acquis par son statut d'alpha :
◊ Télépathie avec sa meute
Un pouvoir acquis grâce à son statut d'Alpha. Ne fonctionne qu'avec sa meute.

◊ Instinct
Découle de sa longue expérience en tant que loup et de "chien de garde" de la reine. Son instinct est devenu comme un sixième sens qui lui permet de sentir préventivement un danger.

✖️✖️✖️

DERRIÈRE L'ECRAN

NOM: :p PRÉNOM(S): pour vous ça sera mushette ou moumoune TON AVIS SUR LE FORUM: *.* DISPONIBILITÉS: le plus souvent possible AVATAR PRIS: Benicio Del Toro UN PETIT MOT: mot *sors*



Caractère ▬ D'une loyauté sans failles, il ne discute jamais un ordre. - Sans pitié envers ses proies, il n'éprouve aucune joie en tuant mais n'hésitera pas à le faire. - Observateur - Il est méfiant par nature et n'accorde pas facilement sa confiance. - Instinctif, il fait confiance à son flair et à ses premières impressions. - Silencieux. Lorsqu'il prend la parole, les mots ont été choisis avec soin. - Froid en apparence. - Méticuleux, il ne laisse aucun détail de côté. - Protecteur. Un loup-garou protégeant des vampires, voilà qui a de quoi faire rire, et pourtant, il sacrifierait sa vie pour elles, sans hésiter. - Il est loyal envers la reine, mais Primrose aura toujours une place spéciale dans son coeur car elle est sa sauveuse. S'il devait choisir vers qui sa loyauté irait, ce serait Primrose qui gagnerait. - Il n'aime pas déléguer. Quitte à sacrifier des heures de sommeil, il sera toujours là à faire ce qui doit être fait. - Patient. - Peut se montrer brutal si la situation l'exige. - Cultivé, un trait de caractère qu'il doit à Primrose. - Sans concession, un acte de faiblesse ou une insulte sera puni immédiatement, le nombre de personne capable de le convaincre de nuancer son avis se compte sur le doigt d'une main. - Sarcastique.

Anecdotes ▬ Il a commencé à prendre la drogue créée par Primrose lorsque ses réflexes ont failli lui faire défaut. Ce qui devait être un cas unique est devenu une habitude systématique avant chaque mission. Il en est devenu accro, mais refuse de l'admettre. L'avouer reviendrait à avouer sa faiblesse et il sait que certains n'attendent que cela. - Dans son arsenal, il a une arme contenant des balles en argent ainsi qu'un poignard fait en cet alliage, bien que ces armes sont dangereuses pour lui - Il sent de plus en plus le poids des ans. Sa plus grande peur est que son corps le trahisse au plus mauvais moment et l'empêche d'aider (ou, pire, de sauver) celles qu'il doit protéger. - Il a le regard blasé de celui qui a vu ou fait trop d'horreurs dans sa vie. - Ses proies sont des fouineurs qui en ont découvert trop, des personnes qui ont menacés la reine, ou encore le genre de gens qui ne manqueront à personne. Dans les deux cas, il s'assure qu'on ne retrouve jamais le corps. Ce serait fâcheux que des shadowhunters remarquent l'absence de coeur des victimes. - Il est incapable de dire non à un caprice de Primrose. - Concernant sa propre mortalité par rapport à l'immortalité de la vampire, il oscille entre l'angoisse de la pensée qu'un jour il ne sera plus là pour veiller sur elle et une certaine lassitude devant une vie déjà bien assez longue. - Il devient un peu plus agressif les jours précédant une pleine lune et ses muscles le font souffrir la journée suivante. - Il n'aime pas les sorciers, une affaire personnelle. - Il a appris de nombreuses façons de tuer et de faire souffrir quelqu'un. - C'est grâce à Primrose qu'il a appris à apprécier les petites choses de la vie comme un air de piano, l'art ou le goût d'une pâtisserie. - Ses sourires sont rares ce qui leur donnent une valeur particulière. - Il connaît la langue des signes. - Rester en bonne santé est quelque chose de primordiale pour lui. Il fait très attention à ce qu'il mange et a arrêté de fumer. Ce qui renforce l'ironie d'être devenu dépendant de la drogue. -  Il ne sait pas dormir plus de deux heures d'affiler. Ce n'est pas à cause d'un éventuel remord concernant son métier, plutôt le fait que dormir aussi longtemps le dérange. Il juge que c'est du temps perdu. Il est un fervent partisan du sommeil polyphasique : des micro-siestes ne dépassant jamais plus de vingt minutes. Sauf lorsque Prim lui ordonne de dormir en veillant à ce qu'il obéisse.



COMMENT RÉAGIRIEZ VOUS DEVANT UN FAIT SURNATUREL? ▬ Le surnaturel est mon quotidien. En trente ans, j'ai vu assez de bizarrerie dans ce monde pour que ces phénomènes ne me fassent plus ni chaud ni froid. J'y réagis selon le degré de menace qu'il représente pour ma meute et pour les vampires que je sers. En fonction de cela, j'agis s'il s'agit d'un danger potentiel ou j'ignore si cela ne me concerne pas.

AVEZ VOUS CONNAISSANCE DU MONDE SURNATUREL ? ▬ J'en fais parti depuis cette nuit de pleine lune où j'ai eu la folie de prendre en chasse un loup-garou. Mettons cela sur l'impétuosité de la jeunesse ou sur mon ignorance de l'époque. Toujours est-il que c'est à partir de ce moment-là que l'existence du monde surnaturel m'a été balancé en pleine figure. D'abord de manière brutale, sous la forme de combats clandestins entre créatures organisés par des sorciers dont je me suis retrouvé prisonnier. Ensuite, de manière plus douce après que Primrose m'ait sauvé de cet Enfer. Je connais ce monde quasiment sous toutes les coutures, plus rien venant de là ne peut m'étonner.

QUEL EST VOTRE RÔLE DANS LE MONDE OBSCURE? ▬ Je suis l'Alpha d'une meute au service de Dorianne Ravenwood. Pour ceux ne connaissant pas le monde obscur, je passe pour le chef de la sécurité ou encore son garde du corps personnel. À ce titre, je veille à ce qui ne lui arrive rien, en éliminant toutes menaces potentielles ou les personnes un peu trop curieuses. Je veille également à effacer toutes traces potentiellement problématiques si elles tombaient entre les mains de chasseurs. Le côté le plus 'propre" de mon travail concerne ma meute, dans ma manière d'en choisir les membres et de prendre soin d'eux, si on passe sous silence le fait de les dopper à la drogue pour m'assurer de garder un ascendant sur eux. Mais ça, c'était avant que je n'y succombe moi-même.

QUEL EST VOTRE AVIS SUR L'EQUILIBRE ENTRE LE MONDE SURNATUREL ET CELUI DES HUMAINS? ▬ Que chacun reste à sa place et ce monde ne s'en portera que mieux, voilà mon avis. Mais mon avis ne compte pas, puisque je sers la reine. Son opinion devient la mienne, ses désirs sont mes ordres.

SI L’ÉQUILIBRE EST PERTURBÉ, DE QUEL COTE IREZ VOUS? ▬ Si l'équilibre se retrouvait perturbé, je serais du côté de Dorianne Ravenwood, sans l'ombre d'une hésitation. Du moins, j'essaye de m'en convaincre. En vérité, j'espère que si ce cas de figure venait à se produire, je n'aurais pas à choisir entre la sécurité de Primrose ou celle de la reine des vampires. Car si cela devait se produire, je ne sais honnêtement pas comment je réagirais.
(c) Caelesti Lapsu





   
The wicked side of me
Some kind of rage has taken a hold of me and I cannot be saved. I'm so addicted now to the world within. I don't think I can change myself destructive ways. Do you follow the hollow ? Now you see the wicked side of me
Revenir en haut Aller en bas
Lysandro Nerotti
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
Lysandro Nerotti
Messages : 135
Date d'inscription : 18/10/2018
Ven 9 Nov - 18:41


Ma belle histoire
The wicked side of me




Lysandro - this animal I have become Tumblr_phluy34YOa1xz7ynzo4_400
L'innocent Devint Une Proie

Tout commença avec la famille Santorini. Des sorciers italiens qui se croyaient supérieurs au point de vouloir orchestrer dans l'ombre leurs propres jeux de cirque à la différence qu'au lieu de gladiateurs, ce seront des créatures surnaturelles de toutes sortes qui s’affronteront pour leurs bons plaisirs. Tels des éleveurs, ils choisissaient scrupuleusement leurs futurs combattants afin d'offrir le meilleur spectacle possible. Parfois, ils trouvaient des candidats déjà transformés à qui ils faisaient miroiter un refuge. Parfois, ils choisissaient des humains et se chargeaient eux-même de mettre en place la série d’événements qui conduira à leur transformation. Surtout concernant les loups-garous. Il s'agissait d'une méthode bien rodée. On trouvait un humain avec du potentiel et dont la disparition n’inquiéterait pas les autorités. Ensuite, ils promettaient à leur loup-garou d'obtenir sa liberté en échange d'une morsure sur cette cible. Et voilà comment on obtenait un combattant tout neuf pour l'arène.

C'est dans ce but qu'ils se rapprochèrent de la famille Nerotti, au point de devenir bons amis avec eux. Une famille trempant dans des activités illégales et possédant deux magnifiques enfants. Les sorciers délaissèrent rapidement leurs attentions de la cadette qui était atteinte de surdité pour se concentrer sur l'aîné, Lysandro, un jeune homme qui remplissait toutes les qualités requises. Aussi fort qu'impétueux, se croyant tout permis à cause du nom de sa famille. Facile à manipuler, facile à briser.

Lysandro avait tout et pourtant il arrivait à s'ennuyer. C'était une sorte d'ennui que seul les gosses de riches pouvaient connaître. Un besoin d'adrénaline. On le voyait le plus souvent assis dans un coin, tapant nerveusement des pieds, fumant une cigarette, attendant le bon moment pour lâcher une réplique acide ou provoquer une bagarre. N'importe quoi qui pouvait donner un peu de piquant à sa journée. Sauf que dès qu'on apprenait qui il était, on s'excusait au lieu de le punir. Les amis n'étaient pas mieux, tous des hypocrites le glorifiant à aux moindres de ses actions. Bien qu'il était né avec une cuillère d'argent dans la bouche, il était frustré par une vie bien trop parfaite.

- Avez-vous déjà songé à la chasse ?" Lui avait glissé un jour le chef de famille Santorini.
- La chasse ?" Avait répété le jeune Lysandro tout juste âgé d'une vingtaine d'années au moment de cette conversation.
- Oui ! Les montagnes grouillent d'animaux sauvages. Être seul face à la nature, prendre une vie. Il n'y a rien de plus excitant." Argumenta le sorcier italien.

L'argumentation fit mouche. Lysandro traîna quelques amis dans une virée nocturne en montagne avec un fusil piqué à son père. L'expérience lui plus tellement qu'il renouvela l'expérience chaque mois. Parfois, la joyeuse bande s'attardaient en forêt pour traquer du petit gibier. Lorsque son père commença à lui poser des questions sur ses absences mystérieuses en pleine nuit, monsieur Santorini avait pris sa défense. C'était devenu leur petit secret. Lysandro avait confiance en monsieur Santorini, ignorant qu'il s'agissait d'un sorcier l'approchant avec une idée bien précise derrière la tête. Alors quand ce dernier parla de rumeurs sur la présence d'un loup et lui conseilla d'attendre la pleine lune qui offrait une clarté idéale pour ce genre de chasse... Le jeune chasseur en herbe n'eut aucune raison de se méfier et remercia le sorcier pour l'information, ignorant que cette partie de chasse allait changer sa vie.

La bête lui semblait bien plus grosse qu'un loup ordinaire. Lorsqu'il exprima cette impression, ses amis lui assuraient qu'il imaginait des trucs. "Ce n'est qu'un loup, un crétin de Loup." Assuraient-ils. Et pourtant... Il ne pouvait s'empêcher d'éprouver une sale impression. Les heures passèrent et le loup leur filait constamment entre les doigts. Jamais à porter de tir, mais se montrant toujours brièvement lorsqu'ils pensaient en avoir perdu la trace. Les autres renoncèrent petit à petit sous divers prétextes. Le jeune homme, lui, décida de s'acharner. Il n'avait jamais connu l'échec avant. L'idée de rentrer bredouille lui était insoutenable.

Après une demi-heure supplémentaire de chasse, il finit par coincer la bête. Il visa pour mettre fin à la partie... Le loup fonça vers lui avec une rapidité qui le surprit. Lysandro recula, le coup de fusil partit sans rien toucher. Alors que le monstre se jetait sur lui, il crut que sa dernière heure était arrivée.

Lysandro - this animal I have become Tumblr_olhpywMs0s1tdkro1o8_r1_250
La Proie Devint Un Loup Sauvage

Parmi toutes les blessures qu'il reçut cette nuit-là, la morsure passa complètement inaperçue. Il se réveilla dans la vieille bâtisse style gothique de la famille Santorini. À nouveau, lorsque monsieur Santorini lui raconta comment il l'avait trouvé et qu'il devait rester le temps d'être remis sur pied, Lysandro n'avait aucune raison de suspecter un mensonge ou de se sentir prisonnier quand bien même son séjour semblait s'éterniser. "Tu es encore trop faible pour sortir." Lui assurait le sorcier. Et c'était vrai que, même si ces blessures avaient guéri étonnamment vite, le jeune italien ne se sentait pas en forme. Il avait des sensations bizarres. Le moindre bruit lui vrillait la tête et son odorat était continuellement saturé par ce qui l'entourait. Son état empirait tandis que sa première pleine lune approchait.

Avec cette nuit, se révélèrent les véritables intentions de ses sauveurs. Alors qu'il peina à marcher tant le moindre muscle le faisait souffrir, on le conduisit en sous-sol, soi-disant pour le soigner. À la place, on le jeta dans une cage. Lysandro n'eut pas le temps de se demander ce que tout cela signifiait que la transformation commença. De cette première pleine lune, il ne garda que le souvenir du goût du sang, de ses hurlements mêlés à ceux de son adversaire et des rires de ceux qu'il avait pris pour des personnes de confiance.

Il n'avait aucune idée de ce qui lui arrivait. La douleur fut son seul professeur. Il comprit douloureusement que les barreaux de sa cage le brûlaient s'il le touchait. Le fait d'ignorer qu'il s'agissait d'un alliage en argent ne l'empêchait pas de les craindre. Il apprit aussi que si une autre personne entrait dans la cage, il s'agissait d'un ennemi. Ses pensées étaient embrouillées à la fois par ce qu'il était devenu et la présence d'Hécatolite dans sa cage. Il combattait. On le soignait. On l'affamait assez pour qu'il se rue sur le coeur du perdant. Bien qu'on n'attendît pas toujours la pleine lune pour le faire combattre, Lysandro se battait avec la même férocité animale. Il ne réfléchissait plus. Ce n'était qu'une boule d'instinct, de peur et de colère.

Combien de temps cela dura ? Combien de temps de ce traitement fallait-il pour effacer toute trace d'humanité chez quelqu'un ? Il serait incapable de le dire. Des semaines ? Des mois ? Un an ? Plus ? Ce cauchemar semblait duré depuis une éternité. Jusqu'au jour où son regard accrocha des yeux vairons dans la foule. Un bref instant. Le temps d'un battement de coeur et d'un souffle retenu, d'un parfum inconnu humé brièvement. Puis les lois de la cage reprirent leurs droits et il se jeta sur son adversaire du soir. Autour de lui régnait le chaos d'un massacre, mais le jeune loup était trop concentré par le combat pour le remarquer. Il avait appris que prêter attention à ce qui se passait en dehors de la cage pouvait lui coûter cher.

Blessé mais victorieux, il venait de dévorer le coeur du perdant lorsqu'il remarqua enfin le silence. Le loup leva la truffe de son festin en sentant de nouveau ce parfum inconnu. C'est là qu'il vit Primrose, elle aussi maculer de sang. Lysandro vit la tête du sorcier roulé vers sa cage. Tant d'émotions se bousculèrent en lui qu'il ne savait pas à laquelle céder. Perplexité, méfiance ainsi qu'une pointe de soulagement et de joie mauvaise se bousculaient dans sa tête. Il se laissa guider par son instinct. Bien que blesser, il émit un grognement de mise en garde tout en reculant dans sa prison, prêt à bondir si la vampire se décidait à attaquer.

Lysandro - this animal I have become Tumblr_pi8uqjVUcB1watov5o1_400
Le Loup Devint Un Chien Docile

Elle le maîtrisa avec une facilité déconcertante. En un rien de temps, il se retrouva enchaîné dans ce qui ressemblait à une chambre d'hôtel, puis ailleurs, dans un autre pays, et, surtout, dans un luxe auquel il n'était plus habitué à vivre. Perdu et plus méfiant que jamais, Lysandro mit en doute toutes les marques de bonté qu'il recevait. Si les soins apportés lui faisaient de nouveau ressembler à un humain civilisé en apparence, à l'intérieur il était toujours l'animal maltraité et perdu. Les jours s'écoulaient, les nuits de pleine lune s'enchaînèrent sans que l'ombre d'un combat ne se profile à l'horizon. Pourtant, il devait bien avoir un combat, non ? Sinon pourquoi lui apprendre à être plus fort ? À maîtriser le loup en lui ? À le nourrir et le soigner ?

"Quand... Quand aura lieu le prochain combat ?" Finit-il par demander après un an de ce traitement, persuadé d'être simplement passé d'un maître à un autre. Sa voix était proche du croassement. Il y avait bien longtemps qu'il s'était plongé dans le mutisme.

Sa sauveuse se fige, et, pendant un instant horrible, Lysandro crut l'avoir percé un jour et voir son comportement changé comme l'avait fait le sorcier italien. Primrose lui prit délicatement le visage. « Tu ne vas plus combattre... je t’ai soigné depuis un an tu as cru que j’étais comme eux ? » Lui dit-elle avec douceur. Lysandro fronça les sourcils d'incompréhension, n'osant croire à ce qu'il venait d'attendre. "Je... Alors... Pourquoi ?" Questionna-t-il en faisant un geste qui englobait à la fois le collier qu'il portait et la pièce où il se trouvait. « Tu ... je t’enferme ici pour te protéger, mais tu es libre. Je ne veux juste pas que ma reine le sache. C’est compliqué pour le moment. Tu as encore peur avec moi ? » La tension qui crispait le corps de l'italien fondit d'un seul coup pour faire place à un immense soulagement. "Non. Je n'ai plus peur." Chaque mot trahissait une reconnaissance qu'il pouvait enfin éprouver, maintenant qu'il était libéré de toute méfiance.

Petit à petit, il put se reconstruire. Lucius se chargeait des apprentissages 'ennuyeux', tout ce qui était lié à la théorie et aux protocoles ou encore l'anglais. De son côté, Lysandro apprit le langage des signes à Primrose, juste pour pouvoir échanger quelques remarques sous les nez du majordome sans être compris par ce dernier. Avec la vampire, il se montrait espiègle et taquin. Il réapprenait à rire. Il redevenait l'homme qu'il était avant tout cela, avant d'être un loup. Un peu plus chaque jour, le collier qu'il portait lui devenait insupportable à porter, lui rappelant sa condition de monstre. Un collier pour l'animal qu'il était. Un jour, agacé, il l'arracha, détruisant du même coup la seule chose qui cachait son existence à la reine.

Ce fut une erreur. Dès qu'il vit la reine, furieuse et réclamant sa mort, il comprit à quel point il s'était montré sot. Primrose fut puni à sa place, parce qu'elle l'avait cachée et parce qu'elle avait essayé de le défendre. D'une certaine façon, c'était pire que d'être puni lui-même.

Qu'aurait-il dû faire ? Attendre la prochaine pleine lune et tenter de sauver Primrose par la force ? Peut-être aurait-il agi ainsi autrefois, mais la scène avec la reine l'avait profondément marqué. Lysandro était envahi d'une volonté nouvelle. Une volonté qui le rendit froid et méthodique. Pendant trois mois, il s'évertua à prouver que le projet de garde royale proposé par sa sauveuse était viable. Il choisit des Omégas et des gammas, des loups sans meutes et les forma pour devenir des chiens dociles. L'italien éliminait en personne les faibles, les éléments trop rebelles ou ceux qui se montraient décevants. Il n'y avait aucune hésitation en lui, même lorsqu'il fallait obéir aux pires besognes.

Au début du quatrième mois, la reine annonça qu'elle leva la punition de Primrose. Sans hésité, Lysandro alla chasser un humain pour le ramener en guise de repas à sa sauveuse. La puanteur lui agressa l'odorat tandis que le spectacle provoqua un pincement au coeur. Ressemblait-il à cela lors de leurs premières rencontres ? Sans un mot, il posa le corps aux pieds de la vampire enchaînée. Puis, il brisa le silence pour répéter ce que Primrose lui disait lorsqu'il se montrait réticent à se nourrir. " Tu ne devrais pas attendre… On ne refuse pas des mets de choix " Sur son visage, un mince sourire à la fois doux et espiègle, tandis que dans ses yeux brillait une lueur de gratitude. Après que la vampire se soit repu de tout le sang de la victime, il la porta hors de cette prison, la débarrassa avec douceur de toute sa crasse, l'habilla, la coiffa et la porta de nouveau jusqu'à son lit, où il veilla sur elle jusqu'à ce qu'elle s'endorme. Il pouvait enfin la remercier convenablement pour toute ce qu'elle avait fait pour lui.

Lysandro - this animal I have become 8tB2
Et Le Chien Devint ?

Voilà trente ans qu'il est l'alpha de cette meute si particulière. Trente ans où il porte le surnom de Jabberwocky. Sa priorité absolue était les ordres de la reine qui avait instauré son règne sur la côte Est de le Nouvelle Orléans, ainsi que la protection d'Astoria et celle Primrose, même si ces dernières se débrouillaient très bien toutes seules. Il avait aussi sa meute à gérer. En tant qu'Alpha, il ne devait montrer aucun signe de faiblesse. La drogue créée par la "princesse" l'aida à garder un ascendant sur les autres loups. L'Italien avait veillé à les rendre accros tandis que lui fuyait les pastilles à l'odeur de rose comme la peste.

Du moins, c'est ce qui était prévu. C'était sans compter sur le temps qui prenait petit à petit son dû sur le loup vieillissant. Si ce n'était que quelques cheveux gris, il n'y aurait pas eu de quoi en faire toute une histoire. Par contre, lorsqu'il s'agissait de réflexes qui commençaient à s'émousser parce que le corps ne suivait plus, là, il y avait des raisons de s’inquiéter.

C'est ce qu'il lui arriva alors que la garde royale traquait des vampires rebelles afin de leurs régler leurs comptes avant que des shadowhunters ou d'autres guildes de gêneurs ne leur tombent dessus. Il ressortit de cette mission blessée, affaibli et avec une partie des cibles ayant pris la fuite. Un semi-échec que Primrose corrigea dès qu'elle vit son état tandis que Lucius se chargea de nettoyer les traces du carnage causé par l'As de coeur. Le lendemain, un loup de sa meute ayant des rêves de grandeur le défia, voyant dans la mission précédente une faille exploitable pour ravir le titre d'alpha. Ne pouvant se permettre de perdre un tel duel, Lysandro prit pour la première fois du Redstar, la drogue conçue par Primrose, celle qu'il avait pourtant juré de ne jamais prendre. Ensuite, ce qui ne devait être qu'un cas isolé devint une prise systématique avant chaque mission, chaque combat à venir. En un rien de temps, il fut accro. Tout ce qu'il pouvait faire était de cacher au mieux les signes de sa dépense.

Cette faiblesse lui fit réaliser une chose. Contrairement aux vampires qu'il protégeait, il n'était pas éternel. Lysandro commença doucement à réfléchir à un avenir où il serait absent. Que deviendrait la garde royale ? Et surtout, le fait qu'il ne sera pas toujours là pour veiller sur Primrose. Dans ce but, il commença à chercher celui qui deviendra Alpha à sa place. Un projet qu'il garda aussi secret que sa dépendance. Un double secret qui l'obligeait à mentir à la personne qu'il aimait le plus au monde. Sa sauveuse, Primrose.

Le jour du bal, il faillit tout avoué. Sa dépendance en était un stade où il commençait à en prendre même hors mission. Il ne pouvait plus la nier tout comme il ne pouvait plus nier le poids que représentaient ses mensonges. Le jour du bal, il renonça à cet aveu, enterrant au plus profond de lui-même tout ce qu'il s'était apprêté à dire. La raison ? Un coup d'éclat qui vint perturber les réjouissances et changera à jamais l'équilibre de cette famille si particulière. La vérité sur les origines d'Astoria avait éclaté, provoquant le départ de cette dernière. Ce n'était pas le moment d'avouer sa faiblesse. Il devait être fort, plus fort que jamais, surtout maintenant.

Lysandro envoya certains de ces loups auprès du cirque que la vampire avait repris en main après son départ. Officiellement, ils devaient feindre d'avoir déserté la meute, officieusement, ces loups étaient ses yeux et ses oreilles lui permettant de continuer à veiller discrètement sur elle. Ce n'était pas suffisant pour le rassurer, mais c'était tout ce qu'il pouvait faire. ça et être présent auprès de Primrose. Bien plus qu'auprès de sa reine qui connaissait pourtant le même chagrin. Il essaye, le plus souvent maladroitement de réparer ce qui a été brisé lors de ce jour maudit de bal, tout en sachant que son propre secret n'en sera pas éternellement un. Il doit juste tenir. Et après... Après, qui sait ce que réserve l'avenir ?

(c) Caelesti Lapsu





   
The wicked side of me
Some kind of rage has taken a hold of me and I cannot be saved. I'm so addicted now to the world within. I don't think I can change myself destructive ways. Do you follow the hollow ? Now you see the wicked side of me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: