Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
TOSCANE — Be literal. Be devoured by light.
Primrose Bryce
▌ Feed on ruins, dark nights. Dependent and queen at the same time.
Primrose Bryce
Messages : 79
Date d'inscription : 17/10/2018
Sam 4 Mai - 20:51
PSEUDO
&
PSEUDO
“Darkness, a whiplash of roses and perfume –”
Le jour J, celui de la libération, du départ. Les valises sont dans l’entrée. Lucius t’aide à finaliser les dernières paperasses avant votre envolé vers l’Italie. Lucius prendra ta suite, avec Danika comme support qui connait bien tes habitudes. Dorianne, tu n’as pas envie d’en parler. Ce fut compliqué, bruyant, violent. Elle n’était pas d’accord évidement. Que tu quittes le manoir, et encore moins la ville et le pays. Lys et toi, allez prendre un avion pour la Toscane. Une villa que tu as acquise il y a longtemps. Juste pour vous deux, un séjour pour retrouver un train de vie normal. Un apaisement de l’esprit, une communion entre vos deux êtres. Depuis le débordement de la dernière fois, il fallait faire une scission entre toi et le clan de la rose. Celui-ci venait te grignoter petit l’âme et l’esprit. En plus ce nouveau départ va être décisif pour Lys qui à arrêté le Red depuis un petit moment. Là-bas il ne sera pas tenter, pas convertie. Et surtout tu pourras enfin porter tout ton attention sur lui et sa guérison. Sur vous. À l’idée de te retrouver uniquement avec ton Loup, un sourire timide mais sincère se forme sur tes lèvres. Enfin ce séjour si attendu voit le jour. « Tu nous oublient pendant ce séjour d’accord, je vais essayer de calmer la reine. » Un baiser sur le front et il te sourit. Lucius est un ange démoniaque. Celui-ci connait le caractère important de cette forme de vacances. Mais surtout les bienfaits que celui-ci ferra sur ton état. « Tu veux que je t’offre un petit remontant avant de partir ? » Posant une main sur tes cheveux il plonge son regard dans le tien. Tu soupires subitement et secoue la tete. « Non je dois arrêter avec la magie. C’est pas recommandé… En plus Lys sera dans le besoin là-bas. Et je veux avoir l’esprit clair pour le soutenir et l’accompagner. »

Un petit rire étouffé il sait très bien que tu ne fais pas ça que pour le bien être de Lys mais pour le tiens aussi. Avançant vers l’escalier tu suis ses pas avant d’atterrir dans le grand hall d’entrée, rejoignant ton camarade de voyage, ton bel Italien, ton Lysandro. Prenant son bras tu l’entraînes sans un mot vers l’extérieur. La voiture vous attend, direction l’aéroport. Et non pas de jet privée, pas de teleportation. Un bon vielle avion en première classe. « Tu es prêt, à lâcher prise et te retrouver avec moi ? » Tirant la langue tu le taquines un peu. Même si tu ne le montres pas, par convenance, par habitude, par éducation, mais l’excitation bouillonne dans toutes tes fibres. Une fois en route, tu vérifies les papiers nécessaires au vol. « Tu as bien prévenue Mariella et Libero pour notre arrivée, je veux pouvoir poser mes bagages et profiter de la villa tout de suite. Venant subitement poser ton regard sur ton loup tu chuchotes presque ému par tes propres pensées « nous en avons besoin là » depuis plus de 30 ans de service, tu sais mieux que personne que l’homme en face de toi ne s’est jamais permis de repos ou de congés. Pas une seule fois il s’est donné le droit de quitter le manoir ou la ville pour son bien, il c’est tellement investis dans le clan qu’il s’est détruit lui-même par ta faute. Posant délicatement une main sur la sienne, sur le siège qui vous sépare, tu souris tendrement, sensiblement touchée par ce que vous vous apprêtaient à faire.

« Oui ne t’inquiètes pas, ils ont prévue de faire un banquet pour votre arrivée j’ai soumis quelques idées de plats pour votre accueil » tu peux compter sur lui en fermant les yeux « je te préviens si Notre Princesse ne revient pas je vais me faire une joie de te traquer l’animal » avec un ton des plus poser, leur échanges toujours aussi tendre. Tu roules des yeux un moment avant de sourire, ils ne changerons pas c’est deux là. Une fois dans l’avion installés tu souffles, les choses avances plutôt rapidement et bien. Dorianne ne vous à nullement interdis de quitter le domaine. Personne n’est venue vous chercher à l’aéroport tu regardes par la fenêtre, comme espérant que rien ne vienne faire dérailler ce beau déroulé. Même Louis était loin dans ta tête. Lucius t’as chuchoté en te disant à bientôt qu’il prenait la relève que vous deviez vous soucier que de vous. Et tu comptes bien profiter de ce moment en Toscane pour recommencer sur de bonnes bases. Revenir plus forte et plus déterminée. Aider Lys et retrouver le loup, l’alpha imposant qu’il était. La vieillesse n’aura pas le dessus sur ton loup, en aucune façon et tu iras au bout des choses pour le garder au près de toi.

Les heures de vols, l’arrivée, encore une fois tout le programme se déroule comme il se doit. Voiture, chauffeur. Chargement des bagages. Tu quittes alors tes talons aiguilles dans la voiture et frotte tes pieds. « Foutu altitude …. J’ai les pieds tout gonflés » riant tu prends les petits inconvénients du voyages comme une chose merveille car pour de vrai, c’est peu être la seule fois pour toi aussi ou tu prends de vrai vacances. Et pas de déplacement pour un contrat, un travail que la reine demande de faire. Relavant le visage tu regardes alors le paysage. Depuis ta dernière venue ici. Il y a plus de trente ans. Ça a bien changé. « Comment tu te sens ? » Approchant tu ne t’inquiètes pas seulement pour le fait qu’il revienne dans sa patrie après tant de temps mais surtout de sa dépendance au Red.
CODAGE PAR AMIANTE


❝ Slowly, softly, drop rose petals on my closed lids.❞ My friends don't walk, they run. Skinny dip in rabbit holes for fun. Popping, popping balloons with guns, getting high off helium. We paint white roses red. Each shade from a different person's head. This dream, dream is a killer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: