Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Anakin Lewis
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 28/12/2018
Sam 5 Jan - 9:59

Air Catcher - Twenty Øne Pilots

Anakin cherchait Amalric, sans réelles raisons. Du moins, pas si importantes… Cela faisait longtemps qu’il ne l’avait pas vu, bien deux semaine, il voulait savoir où il était ; se sentir avec ses semblable, avec celui qui lui avait proposé de le condamné à la nuit éternelle. Ani espérait même un petit entrainement, pour se dépenser un peu, pour oublier cette soif obsessionnelle pour le sang. Le sang humain…  Le sang dont il avait horreur d’arracher. Enfin, pour l’entrainement c’était raté, il avait déjà la nuit bien remplis, une petite souris à chasser. Ani avait levé les yeux au ciel, encore ce étrange petit humain. Lui aussi, il avait des soucis à son humble avis.

Il n’avait rien d’autre à faire et comme toujours avec son air d’âme en peine, il avait suivit son Seigneur Sith. Il n’avait pas envie d'aller trop loin de lui, et pourtant il le haïssait du plus profond de lui. Il l'avait toujours de travers pour sa trahison, l'avoir utilisé en lui mentant...

Et peut-être que s’il trainait vers le cirque, il entendrait encore cette fascinante mélodie qui vibrait délicatement depuis la zone privée. Il avait croisé la souris le jaugeant de loin l’air complètement dépité. Il avait ce sourire et cette innocence dans le regard. Vraiment trop zarb… Lui aussi il doit avoir son lot de casserole, ou alors il doit avoir des lacunes mentales… J’en sais rien.

Ani préférait s’éloigner que d’en voir plus. C’était… navrant. Sans parler qu'il n'y avait rien de valorisant de se faire un peu jeter pour ça. Il errait dans la partie du cirque autour du chapiteau, entre les stands fermé qu’il prenait le temps d’observer, parfois de venir toucher et effleurer du bout des doigts. Se sentant seul, isolé et loin de tout, il s’était mis à chantonner, juste un couplet d'une des chansons aux paroles déprimantes qu’il écoutait dernièrement. Il profitait de la lueur de la lune qui donnait une toute autre ambiance sur ce cirque endormi, laissant sa voix se suspendre dans l'air et reprit sa marche.

Il s’arrêtait de marcher. Il avait entendu un bruit, sentit une présence. Il se retournait lentement. Il sentait la magie, comme la personne qui devait être là soupçonnait qu’il n’était plus vivant et différent.

acidbrain — quote.none




EVEN WHEN THE SHIP IS WRECKED,
I PROMISE
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Saki Shimaru
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 15/11/2018
Ven 11 Jan - 22:07

Air Catcher - Twenty Øne Pilots

La roulotte lui semblait affreusement petite et vide. La raison de cette impression était simple : elle était seule. Théo n'était pas là et A-J ne squattait pas. La rouquine était au cabaret et elle ne savait pas où se trouvait l'autre humain. Le familier s'était assise par terre en essayant de lire. Cela faisait au moins cinq minutes qu'elle bloquait sur la même ligne. Pas parce qu'elle ne la comprenait pas, mais parce qu'elle n'arrivait pas à se concentrer assez et surtout à se détendre pour poursuivre sa lecture. Elle essayait de se dire que ce n'était pas si grave que Théo s'absente aussi souvent, qu'elles n'étaient pas obligées d'être collé l'une à l'autre en permanence. Des ajustements incessants dans sa position révélaient qu'elle avait beaucoup de mal à accepter cette idée.

Saki se tordit jusqu'à retrouver son apparence de serpent et utilisa la chatière pour sortir en conservant cette forme. L'air frais lui changerait les idées, et peut-être qu'elle tombera sur un ou deux rongeurs appétissants en chemin. Elle n'avait pas spécialement faim, cela dit. Bref, elle sortit sans idée précise en tête, juste histoire de trouver comment s'occuper l'esprit. Elle se rembrunit devant cette conclusion. Non, s'occuper l'esprit, c'était un truc d'humain. Les serpents n'avaient pas besoin de s'occuper, ils avaient une vie et une manière de penser assez simple. Voilà pourquoi elle était sortie sous cette forme. Ce soir, elle n'avait pas envie de s'encombrer le cerveau comme le faisaient les humains. Elle laissa ses sens prendre le relais pour se diriger. Quel bonheur d'errer en goûter l'air à chaque fois que sa langue fourchue jaillissait de sa bouche. En sentant le venin dans ses crocs, elle se sentait déjà beaucoup moins vulnérable que lorsqu'elle ne faisait que bêtement attendre dans la roulotte.

C'est alors qu'elle entendit un chant. Saki s'était arrêtée et redressée la tête, les oreilles, enfin se qui tenait lieu d'oreille aux serpents en tout cas, aux aguets. Elle resta un instant ainsi avant de reprendre sa route, se laissant guider par la voix. Le serpent ralenti et devint de plus en plus prudent à mesure qu'elle approchait de la source du chant. Peut-être exagérait-elle dans ses précautions. Qu'est-ce qu'une chanson pouvait faire de mal ? Mais ce qui l'inquiétait surtout, c'était que le chanteur ne lui disait rien. Il n'en fallait pas plus pour mettre ses sens en alerte. Le chanteur s'arrêta. Saki fut pris dans un sentiment d'urgence. Elle se demandera comment avait-il fait pour la repérer plus tard. Si elle devait agir, c'était maintenant !

Le serpent opéra une courbe pour foncer dans le dos du visiteur. Tandis que ce dernier se retourna lentement, elle reprit forme humaine et essaya de le bloquer dans une étreinte serrer. Malheureusement, le visiteur se déroba avec une rapidité surnaturelle avant qu'elle n'aille au bout de son mouvement. Saki s'étala de tout son long en pestant. "Qui es-tu ? Que viens-tu faire ici ?" Demanda-t-elle d'une voix aussi déterminée qu'autoritaire alors qu'elle se releva vivement. Directe comme à son habitude, elle songera à être plus polie dès que l'éventualité d'une menace sera écartée. La menace aurait été meilleure avec une arme, mais, sous cette forme, elle ne disposait même plus de ses crocs venimeux. Au moins n'était-elle pas nue. C'était la différence entre un familier et un lycan. Mince consolation vu la situation. A défaut d'être armée, elle tenait ses poings serrés dans une attitude vaguement combative qui trahissait son amateurisme dans ce domaine. Elle regardait le visiteur avec la même concentration qu'un reptile regardant les gestes de la flûte d'un charmeur de serpents. Son attitude ne s'arrêtait pas là en matière de comparaison, puisqu'elle se calquait sur les gestes du visiteur, ondoyant presque dans ses mouvements, guettant une opportunité pour reprendre sa forme reptile et attaquer si cela devait être nécessaire.

acidbrain — quote.none




I can slide, I can swirl, I can twist and I can twirl. I can slither, smooth and slow, you will see just what I show. I am in the mood to play with my food.
Revenir en haut Aller en bas
Anakin Lewis
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 28/12/2018
Dim 13 Jan - 2:27

Air Catcher - Twenty Øne Pilots

Quelques phrases perdues bercées dans l’air par une mélodie, et il sa voix rauque et nasillarde quand il chantait s’éteignait. Il avait continué de marcher, sans vraiment de but. Il avait déjà pratiquement fait le tour du chapiteau et était prêt à en faire un deuxième, mais quelque chose attirait son attention. Un bruit très léger, comme un sifflement et cette sensation… Pas naturelle, car il n’en avait que faire d’un animal même si c’était toujours pratique pour se nourrir.

Il se retournait et elle le surprit. Elle lui arrivait dessus, ses deux énormes crocs en avant et alors qu’il se retournait, il la vit prendre forme humaine. Il se précipitait pour se décaler d’un pas sur le côté, ses yeux ne quittant pas la jeune femme, intrigué. Ses mains en avant, comme les serres d’un rapace, prêtes à se jeter sur sa gorge. Il était déjà immobile, la regardant finir son mouvement, presque sans émotion, plutôt perplexe. Il devrait sûrement fuir. Il tournait la tête pour regarder par-dessus son épaule et cherche une direction où se replier. Et bim… Anakin portait rapidement son attention sur la demoiselle, la voyant par terre, presque inquiet. Elle était si menue et …

Bon, elle n’avait pas l’air très commode finalement. C’est elle qui lui demandait ce qu’elle faisait ici. Il en jugeait que ce n’était qu’un acte de défense et que l’intrus ou l’ennemi ici et à ce moment, c’était lui. Il resta figé, ne voulant pas faire de geste brusque et la voyant… mais qu’est-ce qu’elle fout ? Elle est bourrée ? Il penchait la tête, la voyant légèrement bougé, ses petits poings en avant — que je ne sous-estimais aucunement je sais bien que l’habit ne fait pas le moine. Un sourire le titillait, juste là aux coins des lèvres. C’était amusant. Elle était mignonne dans la nuit, ses grands yeux en amande, son air sévère et cette lente sensualité avec laquelle elle bougeait. Aussi captivante et hypnotisante qu’un serpent.

Il levait lentement les mains entre eux, plutôt discret et timidement, la tête baissée les levant pas plus haut que les épaules. Il montrait tout des symboles pacifiques. Il secouait alors la tête. Il hésitait à attraper son carnet pour écrire un mot. Il déglutit et prit son temps. « Rien… » commençait-il, à peine audible, la voix coincée. Il se raclait un peu la gorge. « Je ne fais rien. » dit-il avant de regarder en direction de la forêt pensif. « J’attends juste quelqu’un… Je me… promène... Oui disons ça comme ça... » n’avait-il pas l’air complètement sûr de lui. Sa voix était resté calme et très basse, comme s’il avait peur de réveiller quelqu’un au milieu de cette nuit. Il la dévisageait de la tête aux pieds. « T'es quoi au juste ? » Lui demandait-il simplement curieux mais la voix sans émotion, un peu méfiant. « Détends toi, je vais rien te faire… Ni même à qui que ce soit… » finit-il par dire en commençant à se déplacer pour venir s’asseoir sur le bord d’une poubelle. Il attrapait son carnet et commençait à écrire. Il lui tendait le papier. — j’aime pas trop parler. Tu m’en veux pas si j’écris un peu ?

Il lui en écrivait un autre à la suite et le lui donnait — je passe juste le temps. :)

acidbrain — quote.none




EVEN WHEN THE SHIP IS WRECKED,
I PROMISE
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Saki Shimaru
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 15/11/2018
Dim 13 Jan - 18:31

Air Catcher - Twenty Øne Pilots

Son seul avantage, l'effet de surprise, venait d'être perdu. Que pouvait-elle faire face à un adversaire aussi rapide ? Saki était tout de même décidé à résister, ou, au moins, montrer qu'elle comptait bien se battre jusqu'au bout si jamais le visiteur se montrait hostile. Parce que si elle commençait à penser qu'elle ne faisait pas le poids ici, alors, elle ne ferait le poids nulle part, car ce monde regorgeait de dangers et de créatures plus terrifiante les unes que les autres. Elle se refusait d'être inutile en cas d'attaque ennemi, même si elle avouait volontiers qu'un familier n'était pas capable de grand chose sans son maître. L'inconnu leva lentement les mains et Saki réajusta sa position en levant un sourcil interrogateur. Un geste de paix ne voulait pas nécessairement dire que l'inconnu venait en paix. Du moins, c'était ainsi qu'elle voyait les choses. Saki le regarda de la tête aux pieds, à la fois perplexe et critique face au 'rien" lâché en guise de réponse. "Comment peut-on venir ici en pleine nuit pour ne rien faire ?" Demanda-t-elle, perplexe. Elle avait l'habitude d'extérioriser ses interrogations. Pourquoi garder ce genre de réflexion pour soi et se torturer l'esprit afin d'en comprendre le sens lorsqu'on pouvait poser directement la question ? Elle suivit le regard du visiteur en direction de la forêt puis se concentra bien vite sur lui en se disant que cela pouvait être une diversion.

"Tu attends qui ?" Demanda-t-elle, toujours aussi direct avec, désormais, une pointe de suspicion. Devait-elle redouter qu'il ne soit qu'un éclaireur ou bien un appât ? Elle avait baissé les mains, mais restait sur ses gardes. Il était difficile de se montrer combative lorsque votre interlocuteur n'avait pas un comportement hostile ou agressif. Elle décida de croiser les bras, cela semblait être une attitude acceptable pour montrer qu'elle ne comptait pas le mordre tout de suite tout en indiquant qu'elle ne lui faisait pas confiance pour autant. "Je suis un familier." Déclara-t-elle sur le ton qui voulait presque dire : n'est-ce pas évident ? "Et toi ? Tu es quoi ?" Parce que la rapidité seule ne lui permettait pas de savoir ce qu'elle avait en face d'elle. "Et ne dit pas un humain. Si tu l'avais été, mon attaque aurait porté." Avertit-elle au cas où il se risquerait à lui mentir.

Elle resta prudente et méfiante, malgré les remarques, se déplaçant en faisant en  sorte de faire face à son interlocuteur. Toujours soupçonneuse, elle se saisit du papier, l'arrachant presque des mains du jeune homme. Saki tenu le papier à deux mains et l'approcha de son visage en plissant les yeux tandis qu'elle essayait de déchiffrer ce qu'il y avait écrit. "Si tu veux." Finit-elle par dire avec un haussement d'épaules, comme si cela lui était égal, alors que, sans lunette la lecture devenait un calvaire. Elle n'avait aucune intention d'avouer cette faiblesse. Un autre papier suivit et Saki le tendit en retour après l'avoir de nouveau inspecter en plissant des yeux. "ça veut dire quoi, deux points et une parenthèse ?" Demanda-t-elle en pointant le smiley griffonner en fin de phrase. La curiosité avait un peu effacé sa méfiance.

acidbrain — quote.none




I can slide, I can swirl, I can twist and I can twirl. I can slither, smooth and slow, you will see just what I show. I am in the mood to play with my food.
Revenir en haut Aller en bas
Anakin Lewis
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 28/12/2018
Dim 13 Jan - 20:33

Air Catcher - Twenty Øne Pilots

Ani réprimait un sourire quand elle lui donnait son avis sur le fait de ne rien faire ici, en pleine nuit. Elle était étonnante sa question, un peu condescendante, et très pertinente, ce qui la rendait amusante. Il précisait donc qu’il attendait quelqu’un, pas plus convaincu. Il attendait, mais est-ce qu’il savait qu’il l’attendait. Je ne pense pas… Toujours si discret et transparent comme d’habitude, pas embêtant du tout. « Que mon Seigneur ai fini de… jouer. » avait-il répondu par automatisme en roulant des yeux, grimaçant légèrement. Il n’aurait peut-être pas du répondre si facilement. C'est qu'il l'avait tellement de travers, c'était sorti tout seul.

Le temps de l’observer, de laisser sa curiosité décortiquer ses traits, sa posture, ses mains, les parties de peau qu’il voyait, sa tenue… Il ne la reluquait pas, il cherchait des marques, voir si c’était une combattante pleine de cicatrices qui pouvait indiquer une grande expérience ou alors qu’elle commençait tout juste… Mais ce n’était pas à sous-estimer. Plein de petite chose qu’Amal lui avait appris pour tenter de jauger son adversaire d’un premier coup d’oeil. Il la revoyait dans sa tête, passer de serpent à humaine. Il lui demandait ce qu’il était sans pudeur, ni le même dédain que la femme avait eu en s’adressant à lui.

Toujours aussi froide, elle lui partageait sa nature de familier aussi facilement que lui avait dit qu’il attendait son Sire vampirique. Il eut un bref rictus. « Pas mal… » avait-il chuchoté pour commenter. Il y avait presque un rire dans son sourire quand elle confirmait qu’il n’était pas un humain. « Très belle attaque en passant… Je suis un vampire… » lui confiait-il à son tour avant de s’éloigner un petit peu pour trouver une assise.

Il avait prit le temps d’écrire et lui tendait le papier. Il la dévisageait alors qu’elle plissait les yeux pour lire. Il n’écrivait pas si mal, il avait fait un effort là. Il n’était pas pressé. Il se posait des questions. Clairement, elle ne devait pas y voir claire. Il lui donnait le deuxième papier et pareil. Il détournait la tête pour ne pas avoir l’air de se moquer à sourire comme un idiot. Impossible avec la demoiselle. Un rire lui échappa et il portait ses mains à sa bouche. Non pas qu’il voulait cacher son amusement, mais il avait toujours peur que sa voix s’emporte. Il avait fait ce geste d’instinct.

Il lui prit doucement le papier et lui fit signe de la regarder. Il le tournait pour que le « :) » soit dans le bon sens, à côté de son visage et sourit en désignant son visage. Il lui fit signe d’attendre et écrivit en gros un ;) et lui fit l’expression avec un clin d’oeil. « T’as compris ? » Lui demandait-il doucement. « Tu vis ici ? » enchainait-il. « Ton… Maître ?… travaille ici ? » dit-il, un peu instruit sur les familiers.

acidbrain — quote.none




EVEN WHEN THE SHIP IS WRECKED,
I PROMISE
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Saki Shimaru
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 15/11/2018
Dim 13 Jan - 22:47

Air Catcher - Twenty Øne Pilots

Saki s'autorisa un nouveau regard en direction de la forêt lorsqu'il fut question de seigneur en train de jouer. Un nouveau froncement de sourcil accompagné d'un reniflement lui indiqua qu'elle n'aimait pas beaucoup cette réponse mais qu'elle ne pouvait rien y faire pour l'instant. Elle ne pouvait pas se mettre en chasse d'un hypothétique seigneur se baladant dans les bois. Alors, elle se tourna de nouveau vers le visiteur. Elle se savait décortiquée sous tous les angles et ne se priva pas pour en faire de même. Le jeune homme ne semblait pas être une grande menace et cela la frustrait d'autant plus que sa première attaque avait lamentablement échoué. Comment pouvait-elle protéger Théo si elle échouait aussi facilement contre un adversaire pacifiste ? S'en était presque déprimant.

Elle révéla sa nature de familier, un détail qu'elle ne cachait qu'aux humains ignorants tout du monde surnaturel. Elle fut surprise de la réaction de son interlocuteur, s'attendant à devoir lui expliquer ce qu'était un familier dans les détails. En retour, il lui avoua être un vampire. "Oh." Nouvelle inspection des pieds à la tête. L'air de dire : tu ne ressembles pas à l'idée que je me faisais des vampires. "Mon sang n'est pas très bon." Commenta-t-elle sur le même temps que si elle déclarait ne pas aimer les tomates. Bizarrement, elle se détendit un peu, mais vraiment qu'un petit peu, devant la nouvelle, comme si cette information accumulé au fait qu'elle avait potassé récemment le sujet des vampires était doublement rassurant.

Arriva le challenge de la lecture qui lui demande quelques efforts, mais elle arriva finalement à lire sans avoir à avouer son petit problème de vue. Par contre, la fin du deuxième message lui sembla assez étrange. Sur ce genre de sujet, elle ne se privait pas de manifester son ignorance à voix haute. Saki fit la moue lorsque le jeune homme chercha à étouffer son rire, ignorant que le vampire faisait cela pour une raison particulière.

Ensuite, elle se concentra lorsque arriva le moment des explications. Docilement, elle rendit le papier à son interlocuteur. Tenant son menton dans une main avec un air pensif, elle avait l'attitude du critique essayant de comprendre le sens profond d'un tableau. Elle garda la pose alors que le vampire écrivit un autre signe bizarre et accompagna le dessin d'un clin d'oeil avant de lui demander si elle avait compris. "J'ai compris, mais je ne comprends pas pourquoi tu l'as fait." Avoua-t-elle sincèrement.

Son attitude changea complètement lorsqu'il lui demanda si son maître travaillait ici. Son visage se décomposa tandis qu'elle se laissa tomber en tailleur sur le sol. "Non... Elle..." Commença-t-elle, hésitante en se tordant les doigts. "Ma maîtresse a été possédé par un démon. Elle est là, mais, en même temps, elle n'est plus là." Essaya-t-elle d'expliquer maladroitement. Mine de rien, c'était un coup dur à vivre pour un familier. C'était des créatures qui ne vivaient uniquement que par et pour la personne qui était leur maître. "Alors je vis ici, en attendant. Moi aussi, j'attends." Répondit-elle en osant lever la tête avec un mince sourire triste. Elle poussa un bref soupir avant de se ressaisir. Il était rare qu'elle s'attarde sur le chagrin ressenti devant ce manque, l'absence de Théo n'arrangeait pas les choses. "Pourquoi tu préfères écrire plutôt que parler ?" Finit-elle par demander comme une demande de changer de sujet.

acidbrain — quote.none




I can slide, I can swirl, I can twist and I can twirl. I can slither, smooth and slow, you will see just what I show. I am in the mood to play with my food.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: