Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(fb)The show must go on - Astoria
Lysandro Nerotti
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
avatar
Messages : 54
Date d'inscription : 18/10/2018
Lun 31 Déc - 10:15
Astoria & Lysandro
Outside the dawn is breaking. On the stage that holds our final destiny.


La reine avait échouée. Primrose avait également échouée. C'était à son tour d'essayer de parler à Astoria. Le vampire avait brutalement coupé les ponts avec sa famille depuis que le secret concernant sa véritable mère n'en était plus un. Lysandro pouvait comprendre le choc que cela avait dû être, mais il voyait aussi chaque jour les effets dévastateurs de ce départ auprès des vampires qu'il devait protéger. Primrose était dévastée et l'Italien ne pouvait être éternellement le roc sur lequel elle pouvait se décharger continuellement de son chagrin. Contrairement, à celles qui constituaient son entourage, il n'était pas immortel. Il se devait d'essayer de la raisonner ou, au moins, d'établir un dialogue. Non, ce qu'il voulait vraiment, s'était être certain que tout allait bien. Il espérait être au moins fixé sur ce dernier point, même si Astoria refuse de lui parler à son tour.

Lysandro n'avait pas annoncé sa venue. Il s'était mêlé à la masse des premiers spectateurs, avait payé son ticket pour le spectacle comme n'importe qui. Il voulait voir le spectacle avant d'aller parler à Astoria. Comme cela, se disait-il, il aurait quelque chose à raconter si jamais la vampire refusait de lui parler. Il s'était installé dans les derniers gradins, ignorant si Astoria l'avait repéré ou non. Son attitude envoyait le message 'je suis ici pour regarder', mais, il avait toujours cette attitude lorsqu'il était seul, comme s'il veillait perpétuellement, en garde permanente, se tenant prêt à agir au premier signe de danger. Une sorte de défaut professionnel forgé avec les années. Il ne se détendit pas, même lorsque le spectacle commença. Le regard de l'Italien passait autant en revue les performances des artistes que la réaction du public qui l'entourait. Son visage demeurait neutre, malgré l'aspect merveilleux du spectacle. Il n'admirait pas, il analysait, repérant les signes indiquant que certains membres de la troupe n'étaient pas humains. Malgré tout, il devait reconnaître qu'il comprenait à présent tout le tapage qu'on faisait autour du cirque. Le spectacle était magnifique.

À la fin, il se leva comme les autres et applaudit comme les autres, mais, contrairement aux autres, il ne se dirigea pas vers la sortie. Lysandro se dirigea vers les coulisses. Bien sûr, il fut très vite arrêté par ce qui servait de sécurité ici. "Je viens voir la gérante." Dit-il sur un ton neutre et ferme, le ton de celui qui obéissait docilement tout en faisant comprendre qu'il ne bougerait pas tant qu'on n'aurait pas exhaussé sa demande. "Dites-lui que c'est Lysandro, elle me connait." Précisa-t-il. "J'attends ici." Conclut-il avec un mouvement de menton pour inviter son interlocuteur à se presser d'aller en coulisses porter le message. Il s'écarta ensuite pour retourner faire les cent pas sur la piste à présent vide, mains dans les poches et son regard perçant inspectant le décor. Il ne lui restait plus qu'à attendre. Est-ce qu'il allait pouvoir la voir ou bien allait-il rembarrer comme la reine et Prim ?

(c) sweet.lips



   
The wicked side of me
Some kind of rage has taken a hold of me and I cannot be saved. I'm so addicted now to the world within. I don't think I can change myself destructive ways. Do you follow the hollow ? Now you see the wicked side of me
Revenir en haut Aller en bas
Astoria K. Ravenwood
▌None of us really changes over time. We only become more fully what we are.
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 14/10/2018
Localisation : Le Lullaby's Circus
Mer 9 Jan - 22:11


The show must go on
ft. Lysandro Nerotti



Voilà maintenant quelques semaines qu'Astoria donnait la même représentation tous les vendredi et samedi soir, le reste de la semaine, les gens pouvaient venir dans le cirque afin d'y admirer les animaux et accéder à quelques attractions qu'elle avait montée comme « Madame Irma », une femme qui pouvait lire l'avenir. Les gens affluaient et la vampire était heureuse de voir qu'elle était capable de quelque chose sans l'aide de sa mère, enfin… de l'une d'elle… Astoria avait appris récemment que Dorianne n'était pas sa mère, mais que c'était Primrose en réalité. C'est Nicklaus qui lui avait révélé sa véritable identité et cela l'avait marqué profondément. Astoria était le fruit d'un viol, elle était un enfant non désiré et la personne qui avait tenté de la tuer en premier lieu, l'avait adopté par la suite… La jeune vampire était écoeuré d'avoir été la fille de Dorianne et encore plus que sa véritable mère ait accepté tout cela, qu'elle n'ait jamais rien dit ou fait, elle connaissait la vérité et elle savait qu'Astoria la considérait avec une grande affection. C'est à la suite de cette révélation que la princesse avait quittée sa tour d'ivoire en ne laissant qu'un Adieu à ses deux femmes qui avaient tant compté pour elle. Astoria ne savait pas quoi faire dans un premier temps et elle avait d'abord quitté la ville avant d'y revenir, blessée. C'est en convalescence qu'elle avait décidé de racheter le cirque aux abords de la ville et avec l'aide de Desmonia et de Gustave, ses sauveurs, elle avait décidé d'ouvrir le cirque qui allait servir de refuge pour les créatures dans le besoin. Astoria était donc plutôt fière de voir que ses efforts avaient portés leurs fruits, elle avait encore beaucoup de mal à s’adapter à la vie du commun des mortels, mais elle pouvait compter sur quelques personnes comme Nathaniel ou Apollo afin de l’aider. Parfois, elle se demandait si elle avait bien fait de partir de la sorte et puis son sentiment d’avoir été trahie remonté à la surface et elle chassait bien vite l’idée de donner des nouvelles à ses … femmes … Elle ne savait même plus comment les appeler.

Le spectacle commençait et Astoria se présentait au milieu de la scène dans une robe de soirée pailletée, ses cheveux tirés en un chignon sophistiqué à l'arrière de sa tête, surplombé par une barrette en diamant. Un trait de liner pour étirer son regard et des lèvres rouges pour relever la pâleur de son visage. Elle était belle, elle était d'un autre monde, tout le monde pouvait le voir, si au début son étrangeté avait gêné, c'était ce qui avait fini par attirer les gens au cirque. Son étrangeté ainsi que celle des performers de son cirque. Le Lullaby's rappelait étrangement les foires aux monstres qui existaient dans le passé, ceux où l'on pouvait croiser des siamois, des femmes à barbes ou d'autres étrangetés. Cela ne gênait pas Astoria, au contraire, cela donnait une certaine réputation à son cirque et c'était tout ce qui comptait pour elle, donner un pécule à ses gens.

« Welcome at the Lullaby's Circus. Bienvenue au Lullaby's Circus.
Ladies and Gentlemen, mesdames et messieurs, don't be afraid of the wonder you will see tonight. n'ayez pas peur de ce que vous verrez ce soir. We hope you will enjoy the show, nous espérons que vous apprécierez le show, good evening and I will come back at the end. Bonne soirée et je reviendrais vers vous à la fin du spectacle.
Ladies and Gentlemen, mesdames et messieurs, make a triumph at ours artists ! Faîtes un triomphe à nos artistes ! »

Une fois son speech terminé, elle était retournée à l'arrière et elle avait observé le spectacle, s'assurant que les costumes et les accessoires étaient à leurs places et que chaque numéro était exécuté correctement. À la fin, alors que la salle applaudissait et qu'elle se désemplissait, Astoria s'était assise devant son miroir et avait commencé à retirer ses diamants de ses oreilles et de ses cheveux. « Madame, un certain Lysandro est ici et… » Astoria ne l'avait pas laissé finir, elle s'était levée de sa chaise et s'était élancée vers la scène. Lysandro, le loup dont s'était éprit Primrose, était une figure paternelle pour Astoria. Il était arrivé tard dans sa vie, mais elle ne l'estimait pas moins pour autant. Elle avait d'abord voulu courir dans ses bras, parce qu'elle avait besoin d'affection, besoin de sentir le parfum de Primrose qui restait souvent collé aux vêtements du Loup, mais elle s'était retenue. Elle s'était avancée vers lui, avec grâce et grandeur, avait passé ses bras autour de la cage thoracique du Loup et avait collé son visage contre son épaule. « Je suis si heureuse de vous voir ici. » Elle humait le parfum mélangé des odeurs de Lysandro, Primrose, Dorianne et du manoir. Son odorat étant très développé, elle pouvait distinguer chaque odeur et s'en délecter.


(c) Caelesti Lapsu






I'm a believer, it's chaos,I'm foolish and weaker -

Liens - Rp
Astoria K. Ravenwood

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: