Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(fb)The show must go on - Astoria
Lysandro Nerotti
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
Lysandro Nerotti
Messages : 135
Date d'inscription : 18/10/2018
Lun 31 Déc - 10:15
Astoria & Lysandro
Outside the dawn is breaking. On the stage that holds our final destiny.


La reine avait échouée. Primrose avait également échouée. C'était à son tour d'essayer de parler à Astoria. Le vampire avait brutalement coupé les ponts avec sa famille depuis que le secret concernant sa véritable mère n'en était plus un. Lysandro pouvait comprendre le choc que cela avait dû être, mais il voyait aussi chaque jour les effets dévastateurs de ce départ auprès des vampires qu'il devait protéger. Primrose était dévastée et l'Italien ne pouvait être éternellement le roc sur lequel elle pouvait se décharger continuellement de son chagrin. Contrairement, à celles qui constituaient son entourage, il n'était pas immortel. Il se devait d'essayer de la raisonner ou, au moins, d'établir un dialogue. Non, ce qu'il voulait vraiment, s'était être certain que tout allait bien. Il espérait être au moins fixé sur ce dernier point, même si Astoria refuse de lui parler à son tour.

Lysandro n'avait pas annoncé sa venue. Il s'était mêlé à la masse des premiers spectateurs, avait payé son ticket pour le spectacle comme n'importe qui. Il voulait voir le spectacle avant d'aller parler à Astoria. Comme cela, se disait-il, il aurait quelque chose à raconter si jamais la vampire refusait de lui parler. Il s'était installé dans les derniers gradins, ignorant si Astoria l'avait repéré ou non. Son attitude envoyait le message 'je suis ici pour regarder', mais, il avait toujours cette attitude lorsqu'il était seul, comme s'il veillait perpétuellement, en garde permanente, se tenant prêt à agir au premier signe de danger. Une sorte de défaut professionnel forgé avec les années. Il ne se détendit pas, même lorsque le spectacle commença. Le regard de l'Italien passait autant en revue les performances des artistes que la réaction du public qui l'entourait. Son visage demeurait neutre, malgré l'aspect merveilleux du spectacle. Il n'admirait pas, il analysait, repérant les signes indiquant que certains membres de la troupe n'étaient pas humains. Malgré tout, il devait reconnaître qu'il comprenait à présent tout le tapage qu'on faisait autour du cirque. Le spectacle était magnifique.

À la fin, il se leva comme les autres et applaudit comme les autres, mais, contrairement aux autres, il ne se dirigea pas vers la sortie. Lysandro se dirigea vers les coulisses. Bien sûr, il fut très vite arrêté par ce qui servait de sécurité ici. "Je viens voir la gérante." Dit-il sur un ton neutre et ferme, le ton de celui qui obéissait docilement tout en faisant comprendre qu'il ne bougerait pas tant qu'on n'aurait pas exhaussé sa demande. "Dites-lui que c'est Lysandro, elle me connait." Précisa-t-il. "J'attends ici." Conclut-il avec un mouvement de menton pour inviter son interlocuteur à se presser d'aller en coulisses porter le message. Il s'écarta ensuite pour retourner faire les cent pas sur la piste à présent vide, mains dans les poches et son regard perçant inspectant le décor. Il ne lui restait plus qu'à attendre. Est-ce qu'il allait pouvoir la voir ou bien allait-il rembarrer comme la reine et Prim ?

(c) sweet.lips



   
The wicked side of me
Some kind of rage has taken a hold of me and I cannot be saved. I'm so addicted now to the world within. I don't think I can change myself destructive ways. Do you follow the hollow ? Now you see the wicked side of me
Revenir en haut Aller en bas
Astoria K. Ravenwood
▌None of us really changes over time. We only become more fully what we are.
Astoria K. Ravenwood
Messages : 61
Date d'inscription : 14/10/2018
Localisation : Le Lullaby's Circus
Mer 9 Jan - 22:11


The show must go on
ft. Lysandro Nerotti



Voilà maintenant quelques semaines qu'Astoria donnait la même représentation tous les vendredi et samedi soir, le reste de la semaine, les gens pouvaient venir dans le cirque afin d'y admirer les animaux et accéder à quelques attractions qu'elle avait montée comme « Madame Irma », une femme qui pouvait lire l'avenir. Les gens affluaient et la vampire était heureuse de voir qu'elle était capable de quelque chose sans l'aide de sa mère, enfin… de l'une d'elle… Astoria avait appris récemment que Dorianne n'était pas sa mère, mais que c'était Primrose en réalité. C'est Nicklaus qui lui avait révélé sa véritable identité et cela l'avait marqué profondément. Astoria était le fruit d'un viol, elle était un enfant non désiré et la personne qui avait tenté de la tuer en premier lieu, l'avait adopté par la suite… La jeune vampire était écoeuré d'avoir été la fille de Dorianne et encore plus que sa véritable mère ait accepté tout cela, qu'elle n'ait jamais rien dit ou fait, elle connaissait la vérité et elle savait qu'Astoria la considérait avec une grande affection. C'est à la suite de cette révélation que la princesse avait quittée sa tour d'ivoire en ne laissant qu'un Adieu à ses deux femmes qui avaient tant compté pour elle. Astoria ne savait pas quoi faire dans un premier temps et elle avait d'abord quitté la ville avant d'y revenir, blessée. C'est en convalescence qu'elle avait décidé de racheter le cirque aux abords de la ville et avec l'aide de Desmonia et de Gustave, ses sauveurs, elle avait décidé d'ouvrir le cirque qui allait servir de refuge pour les créatures dans le besoin. Astoria était donc plutôt fière de voir que ses efforts avaient portés leurs fruits, elle avait encore beaucoup de mal à s’adapter à la vie du commun des mortels, mais elle pouvait compter sur quelques personnes comme Nathaniel ou Apollo afin de l’aider. Parfois, elle se demandait si elle avait bien fait de partir de la sorte et puis son sentiment d’avoir été trahie remonté à la surface et elle chassait bien vite l’idée de donner des nouvelles à ses … femmes … Elle ne savait même plus comment les appeler.

Le spectacle commençait et Astoria se présentait au milieu de la scène dans une robe de soirée pailletée, ses cheveux tirés en un chignon sophistiqué à l'arrière de sa tête, surplombé par une barrette en diamant. Un trait de liner pour étirer son regard et des lèvres rouges pour relever la pâleur de son visage. Elle était belle, elle était d'un autre monde, tout le monde pouvait le voir, si au début son étrangeté avait gêné, c'était ce qui avait fini par attirer les gens au cirque. Son étrangeté ainsi que celle des performers de son cirque. Le Lullaby's rappelait étrangement les foires aux monstres qui existaient dans le passé, ceux où l'on pouvait croiser des siamois, des femmes à barbes ou d'autres étrangetés. Cela ne gênait pas Astoria, au contraire, cela donnait une certaine réputation à son cirque et c'était tout ce qui comptait pour elle, donner un pécule à ses gens.

« Welcome at the Lullaby's Circus. Bienvenue au Lullaby's Circus.
Ladies and Gentlemen, mesdames et messieurs, don't be afraid of the wonder you will see tonight. n'ayez pas peur de ce que vous verrez ce soir. We hope you will enjoy the show, nous espérons que vous apprécierez le show, good evening and I will come back at the end. Bonne soirée et je reviendrais vers vous à la fin du spectacle.
Ladies and Gentlemen, mesdames et messieurs, make a triumph at ours artists ! Faîtes un triomphe à nos artistes ! »

Une fois son speech terminé, elle était retournée à l'arrière et elle avait observé le spectacle, s'assurant que les costumes et les accessoires étaient à leurs places et que chaque numéro était exécuté correctement. À la fin, alors que la salle applaudissait et qu'elle se désemplissait, Astoria s'était assise devant son miroir et avait commencé à retirer ses diamants de ses oreilles et de ses cheveux. « Madame, un certain Lysandro est ici et… » Astoria ne l'avait pas laissé finir, elle s'était levée de sa chaise et s'était élancée vers la scène. Lysandro, le loup dont s'était éprit Primrose, était une figure paternelle pour Astoria. Il était arrivé tard dans sa vie, mais elle ne l'estimait pas moins pour autant. Elle avait d'abord voulu courir dans ses bras, parce qu'elle avait besoin d'affection, besoin de sentir le parfum de Primrose qui restait souvent collé aux vêtements du Loup, mais elle s'était retenue. Elle s'était avancée vers lui, avec grâce et grandeur, avait passé ses bras autour de la cage thoracique du Loup et avait collé son visage contre son épaule. « Je suis si heureuse de vous voir ici. » Elle humait le parfum mélangé des odeurs de Lysandro, Primrose, Dorianne et du manoir. Son odorat étant très développé, elle pouvait distinguer chaque odeur et s'en délecter.


(c) Caelesti Lapsu






I'm a believer, it's chaos,I'm foolish and weaker -

Liens - Rp
Astoria K. Ravenwood

Revenir en haut Aller en bas
Lysandro Nerotti
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
Lysandro Nerotti
Messages : 135
Date d'inscription : 18/10/2018
Ven 18 Jan - 17:52
Astoria & Lysandro
Outside the dawn is breaking. On the stage that holds our final destiny.

Lysandro avait l'impression qu'il n'avait jamais été aussi nerveux de sa vie. C'était au point où il commençait à se demander si cette visite était une bonne idée. Qu'on lui donne un ennemi à abattre, un corps à faire disparaître ou une autre mission comme avait l'habitude de lui confier la reine et il saura exactement quoi faire, mais, mettez-le devant une situation où il est question de sentiment et il se retrouvait complètement perdu. Cette situation le dépassait complètement. Le noeud du problème avait commencé bien avant sa propre naissance. Combien de temps pouvait durer une rancune lorsque les personnes concernées étaient immortelles ? Que pouvait-il espérer faire ? Qu'espérait-il en venant ici ? Qu'est-ce que sa présence pouvait changer ? Pouvait-il vraiment espérer avoir un impact afin d’apaiser les tensions ? Son existence entière n'était qu'un grain de sable éphémère dans leurs longues vies, quand on y pensait, et l'Italien passait chaque journée à fuir cette pensée. C'était dans ces moments-là que le poids de la dose de Redstar qu'il avait toujours dans sa poche intérieure se faisait plus lourde. Du moins, c'est l'impression qu'il avait.

Heureusement, il n'attendit pas longtemps, ce qui l'empêcha de tourner et retourner son inquiétude dans sa tête ou de sentir grandir la tentation de prendre cette dose afin de s'insuffler un peu de courage. Lorsqu'Astoria arriva, le mince sourire de Lysandro affichait son soulagement tandis que ses sourcils ne pouvaient s'empêcher de trahir une certaine inquiétude. Avec une douceur que seuls ses proches connaissaient chez lui, l'Alpha rendit l'étreinte en serra la vampire au niveau des épaules. Son mince sourire s'agrandit pour prendre un air amusé en entendant le vouvoiement, comme si c'était lui le plus âgé des deux qui méritait cette marque de respect alors que sur le papier, c'était tout le contraire. Il relâcha l'étreinte et s'écarta tout en continuant de la tenir un instant par les épaules. "Je suis content de voir que tu vas bien." Répondit-il en finissant par la lâcher.

Lysandro marqua une hésitation et fut pendant un instant de nouveau envahi par le doute. Les questions qu'il s'était posé durant l'attente revenaient lui envahir l'esprit. Comment poursuivre cette conversation ? Qu'avait-il espéré faire en venant ici ? "J'ai assisté au spectacle." Commença-t-il en faisant en geste en direction des gradins, choisissant un sujet de conversation neutre pour commencer. "C'était du beau travail." Conclut-il ensuite, un peu plus maladroite. Un commentaire vague mais qui témoignait qu'il avait apprécié le spectacle. Il devait se faire violence pour ne pas laisser parler son côté chef de la sécurité et poser des questions sur les artistes non humains qu'il avait cru repérer durant la représentation. Ce n'était pas les questions sur ce sujet qui manquaient. Par exemple, leurs provenances et s'ils étaient de confiance. Cependant, il se forçait à taire ce défaut professionnel.

En revanche, très vite, l'Italien renonça à essayer de tourner autour du pot. "Je suis venu prendre de tes nouvelles. Je ne peux qu'imaginer ce que tu traverses en ce moment... Comment vas-tu ?" Demanda-t-il sur le ton de celui qui avait conscience que la réponse ne pouvait être positive, tout en étant sincèrement inquiet. "Le manoir n'est plus le même depuis que tu es partie." Ajouta-t-il avec douceur. Une manière indirecte d'évoquer l'impact de ce départ sur Prim et Dorianne sans pour autant nommer les deux vampires.

(c) sweet.lips



   
The wicked side of me
Some kind of rage has taken a hold of me and I cannot be saved. I'm so addicted now to the world within. I don't think I can change myself destructive ways. Do you follow the hollow ? Now you see the wicked side of me
Revenir en haut Aller en bas
Astoria K. Ravenwood
▌None of us really changes over time. We only become more fully what we are.
Astoria K. Ravenwood
Messages : 61
Date d'inscription : 14/10/2018
Localisation : Le Lullaby's Circus
Dim 3 Mar - 21:30


The show must go on
ft. Lysandro Nerotti




La demoiselle était toujours très heureuse de voir son ami Lysandro et c'était un soulagement de le voir. Il n'avait pas l'air de lui en vouloir de s'être enfuie du manoir et c'était bien le seul membre de la Rose Rouge qu'elle acceptait de voir. Alors qu'il lui rendait son étreinte et qu'il lui expliquait qu'il était content de la voir, il rajoutait qu'il avait assisté au spectacle et qu'il avait aimé celui-ci. Astoria était aux anges, elle tapait dans ses mains avec un sourire radieux. « Je suis contente d'apprendre que vous avez aimé ! C'est une première pour moi de préparer les spectacles. » Astoria avait déjà préparé des réceptions somptueuses pour la Rose Rouge, mais les spectacles avec des numéros, des costumes et des chorégraphies c'était tout de même bien différent et surtout plus complexe qu'il n'y paraissait. Ce n'était pas sa première représentation et elle avait eu le temps de rôder le spectacle. « Heureusement que vous n'êtes pas venu aux débuts, le spectacle était médiocre. On apprend de ses erreurs et c'est intéressant pour moi, j'apprends beaucoup. » Outre l'expérience qu'elle tirait en montant des numéros de cirque, il y avait toute l'expérience mortelle qu'elle tenait d'Apollo, entres autres, qui se faisait un malin plaisir de lui apprendre les choses de la vie à cette époque. Astoria dénotait clairement dans les magasins de la ville, mais nous étions à la Nouvelle-Orléans et les gens ne s'offusquaient pas en voyant ce que l'on pouvait qualifier d'excentricité.

Lysandro ne pouvait s'empêcher de tourner autour du pot et c'est une chose qu'Astoria appréciait chez le loup-garou, il était toujours direct et honnête avec elle. Elle ne pouvait, cependant, pas s'empêcher de lâcher un petit rire. « Je vais bien Lysandro, tu pourras dire à … mes mères… que je vais bien ! » C'était toujours difficile d'admettre qu'elles étaient toutes les deux des mères pour elle. L'une l'avait mise au monde et aimée, l'autre l'avait aimé et élevée pour être une dirigeante et Astoria était devenue une femme accomplie et même redoutable parfois. « Je me fiche de tout ça… Lysandro, j'ai beaucoup de respect pour vous, vous le savez… Je vous apprécie énormément et je suis désolée que vous soyez au milieu de tout ceci, mais je ne reviendrais pas. » Elle avait tourné le dos à Lysandro pour masquer son désarroi, Astoria se l'était promis et elle avait fait une promesse à Desmonia. Sa nouvelle vie, elle l'appréciait et elle espérait pouvoir la garder. Un jour, peut-être, elle pardonnerait a ces femmes de lui avoir menti, mais ce ne serait pas pour tout de suite. « Vous saviez ? » Elle faisait face à Lysandro, à nouveau. Elle était soudainement partagée. Ce mensonge durait depuis une éternité, elle n'en voudrait pas à l'Italien si celui-ci était au courant, après tout il était très proche de Primrose et ce ne serait pas étonnant qu'elle lui ait raconté un ou deux secrets, mais elle ressentirait une certaine tristesse d'apprendre qu'il y avait une personne de plus qui lui aurait menti, d'autant plus si c'était une personne qu'elle estimait. « Vous savez… Ce n'est pas tant le fait que Primrose soit ma mère… Elle a toujours été comme une mère dans mon coeur… C'est que l'une comme l'autre aient pu me mentir sciemment pendant toutes ces années ! » À dire vrai, Astoria disait cela, mais elle ne savait pas elle-même comment elle aurait réagi si elle l'avait appris plus tôt.

Voulant changer de sujet, Astoria se mit à marcher vers la sortie de la tente principale. « Venez, je vais vous montrer mon petit Royaume. » dit-elle en souriant. Elle voulait qu'il visite le cirque, qu'il rencontre des artistes, qu'il voit de ses propres yeux que tout allait bien et surtout, qu'il puisse rapporter tout ça à Primrose et à Dorianne. Des lampions éclairaient le chemin parmi les tentes et roulottes. Astoria le conduisit vers la sienne pour commencer, lui montrant ses nouveaux quartiers et puis elle avait tiré l'Italien vers les artistes qui s'étaient installés autour d'un feu. Tous saluèrent Astoria, il y avait une certaine familiarité, mais beaucoup de respect tout de même. « Asseyez-vous et buvez. » Astoria laissa un de ses employés leur servir un verre de vin et leur apporter une assiette. « C'est comme cela tous les soirs. Je veux qu'ils se sentent en confiance ici, qu'ils trouvent une nouvelle famille. » La vampire savait qu'il s'inquiétait pour sa sécurité, elle le connaissait depuis le temps qu'il était au service de la Reine. « Je ne peux pas vous dire exactement d'où ils viennent, mais toutes les créatures de ce cirque sont ici parce qu'elles avaient besoin d'une famille et de protection. Ils ne viennent pas chercher le conflit. » Encore une fois, l'accord avec Desmonia était clair, offrir un foyer et protection aux créatures qui se retrouvaient blessées après avoir été chassée pour leurs natures. Beaucoup étaient pacifistes. « Il y a même quelques humains parmi nous… »



(c) Caelesti Lapsu






I'm a believer, it's chaos,I'm foolish and weaker -

Liens - Rp
Astoria K. Ravenwood

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: