Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Nobody puts Baby in a corner (tasha&apollo)
Apollo-Jules Moreau
▌Humans after all.
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 07/12/2018
Mar 11 Déc - 20:04

Blah Blah Blah - Armin van Buuren

Il avait les mains sur ses hanches, elle se cambrait au maximum, avec souplesse, et son corps qui coupait l’air en deux, la tête en arrière, un arc de cercle autour de lui et il la redressait contre lui, un peu sèchement. Il sourit et reprit son sérieux. Elle tenait son dos si droit, il avait tant à apprendre, mais il aimait tellement danser qu’à force, avec elle, il s’améliorait. Il prenait exemple sur la posture et les appuis inconsciemment, juste en échangeant quelques pas avec. Il lui prit la main, la laissait se dérouler et il en profitait pour rallumer son joint, recrachant la fumée alors qu’elle venait s’enrouler contre lui à nouveau. Quelques pas de danse, le joint au coin du bec, les corps proches, mais sans vraiment se toucher. Le rythme était endiablée, et chaud comme Saint-Louis, un ragga un peu jazzy, avec quelques trompette.

Il tenta de la pencher, et glissait une main sur sa fesse, une perte de d’équilibre et ils allaient tomber. A.J. lâchait seulement Tasha, pour ne pas être entrainé. Bah non, il avait le joint au bec, il ne voulait pas prendre le risque de le péter et pas bruler la demoiselle accessoirement. Or, prit quand même dans l’élan, il trébuchait et sautait par-dessus la rouquine pour ne pas l’écraser au passage. Il ricanait après s’être étalé un mètre plus loin. Rien à faire, il n’avait pas réussi à retrouver son équilibre, puis il préférait se jeter par terre et accepter la Mère-Gravité que de se prendre le miroir en face en pleine tête. Il tira sur son joint, allongé en étoile sur le planché et recrachait la fumée épaisse. Les fenêtres étaient ouvertes pourtant, mais elle stagnait. Il n’y avait pas d’air ce soir.

Il avait encore mal à la poitrine d’être tombé, d’avoir rit à s’en étouffé avec le joint dans la bouche, la panique d’être tombé… Puis ils avaient bien danser depuis un petit moment. Il était bien par terre. « Tiens ! Viens l'chercher » dit-il brusquement dans un soupir en tendant le bras en l’air, toujours allongé, lui proposant la moitié de son pétard. Ils avaient déjà vidé une bouteille, deux tiers par A.-J. Rien de grave, il y avait une autre tequila qui attendait dans son sac. Il n’avait pas eu cours cette après-midi pour préparer son concert à l’église. Il allait jouer pour la Messe de Noël. La blague… Cela n’allait tellement pas avec Apollo. Il devait faire attention, qui sait s'il ne se ferait pas foudroyer par la grâce divine entrant dans une telle bâtisse tant il était pourri. Comment pouvait-il accepter ? Il allait peut-être faire le mort ce jour là. Non, il irait. Il aimait bien Noël. Tout avait l’air si innocent et magique. Enfin, son professeur était malade, donc pas là et il était alors passé dans l'aile de danse et venir pour regarder Tasha danser. Elle et tout ses potes danseurs en collant...

Et le court fut fini, mais Tasha est resté et il a commencé.à rouler. Ils ont discuter, il a finit par ouvrir la bouteille et il avait mit de la musique, pour finir par se lever pour se dandiner un peu. Elle s’était approché et il l’avait entrainé sur une danse à deux, continuant de boire et fumer.

acidbrain — quote.Dirty Dancing





I love the light in your eyes and the dark in your heart
Revenir en haut Aller en bas
Tasha White
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 04/11/2018
Age : 29
Localisation : Under the sea
Mer 12 Déc - 2:12

Nobody puts Baby in a corner - AJ & Tash

 Noël approche et les répétitions pour le spectacle s’intensifient, aucunement le droit à l’erreur, nous sommes scrutés, nos gestes sont décortiqués et s’il manque un millimètre dans l’alignement on reprend tout depuis le début. Je ne me lasse pas, mais répéter 50 fois le même geste en une demi-heure c’est barbant, et puis finalement on a tous réussi à se synchronisé et à faire quelque chose de parfait. Evidemment on ne doit pas nous dire que c’était très bien, on doit nous donner envie d’aller plus haut, alors on nous donne des mots positif d’encouragement et nous explique qu’il y a encore du chemin avant d’atteindre la perfection. Je lève les yeux au ciel et vais prendre ma bouteille, je ne peux empêcher un sourire sur mes lèvres quand j’aperçois la présence d’Aj. Je le laisse observer les autres élèves qui partent au vestiaire avant de venir s’installer tout en roulant. On a papoté, on parle de tout et de rien, de ce qui nous passe par la tête, et les choses sérieuses ont commencées, comme s’il avait vu que j’avais besoin de lâcher un peu la pression, il sort et ouvre une bouteille. J’vous jure je vais le renommer Mary Poppins vu le nombre de bouteille qu’il fait apparaitre à tout va. Il lance de la musique et commence à bouger avec elle, je souris et bois encore un peu, même après un cours intensif comme celui-là, je peux danser de nouveau, j’ai encore de l’énergie.

Je garde la bouteille la bouteille en main, et me lève, j’époussète ma petite jupe de danse, vous savez ce petit bout de tissus hyper volage, transparent, qui laisse entrevoir le dessous d’une fesse et qui oblige à porter des mini short en lycra pour éviter de se retrouver avec des parties a l’air. Je m’approche du jeune homme, il m’attrape et m’entraine dans sa danse, je rigole et suis ses pas tout en buvant et en le faisant boire. Il sait bouger, il n’a pas vraiment les bases mais sans vraiment m’en rendre compte je l’aide et chaque fois qu’on danse il apprend, et vite en plus, il devient meilleur à chaque danse. Au fur et à mesure la bouteille a été vider, et elle a glissée loin de nous, laissant nos mains plus libres. On se laisse porter par la musique, pas de pudeur entre nous, nos corps se rapprochent et s’éloignent tels des aimants, c’était chaud, endiablé, ambiguë, c’était un beau spectacle. Il mène la danse comme un chef, arrivant à fumer son pétard tout en me faisant tournoyer avant de tenter de me faire me courber de nouveau. Manque de bol, l’alcool et la fumée aidant, l’équilibre se perd et la chute semble inévitable, je touche le sol en premier et vois AJ presque voler au-dessus de moi pour atterrir un peu plus loin. On rigole toujours au sol tels des gamins. Je me relève et le vois tirer sur son joint en position d’étoile de mer. Je suis des yeux la fumée qui monte et reste au-dessus de notre tête, ne semblant pas vouloir prendre son envol par la fenêtre.

Je ne sais pas depuis combien de temps on dansait, mais pouvoir se lâcher, bouger sans règles ou figure imposée c’était jouissif. J’entends au loin un bruit de vibrations, depuis la fin du cours quasiment toutes les cinq minutes mon téléphone se fait entendre. Au début j’y ai jeté un coup d’œil, Daniel mon copain et Josh mon meilleur ami m’avaient envoyé des sms, je n’avais pas envie de les voir, je les adore, mais ils ne savent pas m’aider à décompresser comme le fait Aj. Avec eux c’est toujours une affaire d’apparence, faudrait pas souiller leurs petits noms de riche héritiers. Le fait de les ignorer n’a pas dû leur plaire et depuis au moins une heure ils tentent de me joindre et je continue de ne pas écouter mon portable vibrer au loin. Aj prend la parole et me dire de venir le chercher, tout en tendant ses bras vers le ciel avec son pétard. Je souris, me lève, récupère l’objet fumant et m’assois à ses côtés, je tire un coup dessus alors que mon téléphone se remet à vibrer, je lâche un soupir.
« -A force je ne vais plus avoir de batterie… » je tire encore un peu sur le pétard avant de m’allonger à côté d’Aj. « -Si tu pouvais reproduire une danse de film, laquelle se serait ? » je lui demande sans le regarder, juste en observant le nuage au-dessus de nous. « -Personnellement je choisirais le porté de Dirty Dancing.. être portée à bout de bras.. avoir la sensation de voler… » je tire une dernière fois sur le pétard et lui tend à nouveau. Il me surprend en me proposant de le faire, je me tourne vers lui en rigolant, mais il est sérieux. Je me lève d’une traite toute heureuse et part à l’autre bout de la salle, je le regarde se mettre en position et fait le décompte avant de m’élancer.

La course n’est pas trop longue, et je me rapproche vite d’Aj, il pose ses mains sur ma taille, je fais le petit saut pour aider à me soulever, je monte dans les airs mais redescend tout aussi vite lâchant un cri de surprise qui se transforme en rire. Seconde chute de la journée dans un rire à l’unisson, il se retrouve au sol sur le dos, mon corps étalé sur le sien à califourchon la jupe totalement relevé, la queue de cheval à moitié défaite qui cache nos visages. Nos rires résonnent et font trembler nos corps. C’était bête, mais tellement drôle, surement à refaire avec des matelas pour amortir la chute. Un bruit se fait entendre, une porte qui s’ouvre à la volée et qui claque, j’entends mon prénom mais je rigole tellement que ça semble si loin. Puis je tourne la tête et vois deux zozos plantés devant la porte, la mine mi énervé mi choqué. Daniel et Josh étaient venus me chercher, ils ont dû parcourir quasiment toute l’université pour me retrouver, dans une position suspecte. Je ne peux m’empêche de rire à nouveau en voyant leur tronche, franchement faut qu’ils arrêtent sinon ils vont entrer en compétition avec Grumpy Cat !

acidbrain — quote.Dirty Dancing




i don't have an attitude problem.
Keep rolling your eyes. Maybe you'll find a brain back there. I love sarcasm, it's like punching people in the face... but with words!
Revenir en haut Aller en bas
Apollo-Jules Moreau
▌Humans after all.
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 07/12/2018
Mer 12 Déc - 3:07

Blah Blah Blah - Armin van Buuren

Èchoué sur le planché de la salle de danse, il profitait de ne plus bouger pour seulement souffler. Avant aspirer et recracher la fumée qu’il avait gardé un instant bouche, la tête qui tournait légèrement, tout du moins le plafond qu’il fixait d’un air absent. Il s’était déconné deux secondes, pour ne plus entendre toutes ces voix dans sa tête qui lui disait quoi faire, ce qu’il a fait, ce qu’il ne devrait pas faire mais d’autre lui disent de faire ce qu’il a envie… Juste le calme, la musique qui se finissaient tranquillement, les deux jeunes étalés sur le sol par tout leurs efforts.

Il lui proposait son joint et rapidement il l’entendit approcher. Il ne s’était pas redressé, ayant juste passé ses mains derrière la tête. Elle avait finit par s’allonger à côté de lui, A.J. se tournait pour la regarder. Elle lui demandait ce qu’il aurait aimé danser… Il prit le temps de réfléchir. « Hm, je dirais la scène de bal dans le dernier Cendrillon de Disney, tu sais le film super creux où il se passe tellement rien… Mais cette scène de danse avec cette robe… Hm, sinon, celle de Legend. Je joue la robe bien sûr. » il en avait d’autre en tête. Parler de ça avec un féru de film et un grand romantique dans l’âme… Un artiste qui s’avait s’émouvoir devant trop de niaiserie. Il n’en était pas fier. « Bon, tu le gardes pour toi le Cendrillon. Quoique, ça te dis pas, tu m’apprends, on se le fait pour le bal de fin d’année… » commençait-il à lui exposer le plan parfait. Il trouverait bien quelqu’un dans la branche couture pour leur faire leur costume, et l’idée de jouer le prince de la belle princesse devant son homme, c’était plutôt drôle. Lui mettre ça dans les dents.

Mais Tasha, elle ne l’écoutait pas, elle avait sa danse en tête. Le portée de Dirty Dancing et elle le partageait à haute voix. « Mais tu m’écoute pas… Ho, mais oui ! Dirty Dancing, bon choix. Comment n’ai-je pas pu y penser. Un classique. Viens, on se le fait ! » Fut-il tout de suite ambiance en se refaisant la chorégraphie en tête. Il se relevait difficilement, tanguant un peu et s’aidant même de la barre le temps de retrouver son équilibre. Taz’ ? Elle était déjà à l’autre bout de la pièce… J’ai pas compris, j’ai même pas pu mettre la musique. Qu’est-ce qu’elle fou ?Elle se met à compter mais pourquoi… Pourquoi elle compte ? Oh merde ! « Attend-tend-tend !!! Donc... euh direct ? Tu… On se chauffe pas avec toute la chorégraphie avant… Bwarf bon d’accord… » et ils auraient du.

La demoiselle s’élançait, il s’était concentré, mais avec un temps de retard. Il la soulevait alors qu’elle retombait. Elle faillit faire un soleil au-dessus de sa tête. Un pas, puis un autre et Apollo s’affaissait. Encore une fois, le duo de danseur éméchés venaient de se ramasser. « Je t’avais dis, on aurait du s’échauffer avec la petite danse… » râla t-il, parce qu’il s’était fait mal quand même, mais très vite il s’était mis à rire. Si seulement quelqu’un avait pu les voir.

Ce fut le cas, mais voir leur tête ils avaient manqué le début. Taz était encore plus hilare, c’est vrai qu’à voir leur tête… A.-J. Lui tapait la fesse. « Allez relève toi avant qu’ils se mettent à bander. On n’est beaucoup trop sex pour eux. » dit-il sans avoir brièvement lancé un regard fier à Josh, puis aussi à Daniel. Il désignait discrètement Tasha du doigt alors qu’elle se relevait, et se montrait ensuite, avant de mimer une fellation à la perfection. Encore une fois, il jouait avec les deux à ce moment là, juste les provoquer. « Mais vas te faire foutre ! Allez Shasha, prends tes affaires on y va… » avait commencé Daniel. « On peut savoir ce que tu foues ? Ton téléphone, il te sers à rien ? A moins que t’avais les mains trop occupées pour répondre… » sifflait la voix de l’ami.  Apollo se mit à ricaner.

Il se relevait lentement, attrapant la bouteille vide au passage. Restant en arrière, il marchait d’un pas mou jusqu’à ses affaires qu’il cherchait à rassembler. La soirée se finissait, comme d’habitude quand ces deux connards là débarquait. C’était dommage, elle avait si bien commencé. Peut-être qu’elle aurait commencé à lui apprendre la valse de Cendrillon. Joshua avait attrapé sèchement Tasha par l’épaule et la poussait vers la sortie pour l’intimer à sortir. « Prends ses affaires » avait-il aboyé à Daniel. « Et sort aussi… » et A.-J. levait les yeux sur Josh. A son regard, il avait compris. Il l’avait trop vu dans sa vie. On n’allait lui faire passer u sale quart d’heure. C’était depuis l’école qu’on lui tapait dessus, et même s’il avait l’habitude, il avait ce petit coup de stress qui lui serrait la poitrine. « Vas y laisse tomber… » lui lançait Daniel. « Je devrais pas avoir à défendre ta fierté. » une façon cynique de lui dire qu’il n’était qu’un vendu avec sa copine, mais surtout juste l’envie de frapper sur sa petite gueule. Juste qu’il ferme sa gueule.

A.-J. soupirait et attrapait son sac pour sortir la deuxième bouteille finalement. Il l’ouvrit et descendit une bonne goulée. « Ecoute le, laisse tomber… » finit par japper Apollo en s’essuyant la bouche du revers de la main qui tenait encore la bouteille. S'il pouvait calmer les choses, elle n'avait pas forcément besoin de savoir ça. « On ne faisait que danser, rien de mal… Et on comptait pas. T’as qu’à venir vérifier… » avait-il dit tout en s’avançant vers Joshua. « Touche moi... » avait-il commencé en le susurrant juste pour qu’il se rappelle ses soupirs. « et tu verras que je bande pas ! » Tonnait-il avec un sourire provocateur. Le droite de Josh était parti direct. Le bruit fut sourd, mais violent. Le richard s’en secouait la main, car il avait aussi prit cher. Il y avait mis tout son coeur. Apollo était resté un moment sur le côté, la tête penchée. Il en avait lâché sa bouteille. Il la relevait tout en portant une main à sa bouche. Il saignait, mais c'était seulement la lèvre qui était ouverte. Bon, peut-être qu'Apollo s'était un peu emballé. « Tu fais chier... » pestait-il, sans avoir l'air plus touché que ça.



acidbrain — quote.Dirty Dancing





I love the light in your eyes and the dark in your heart
Revenir en haut Aller en bas
Tasha White
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 04/11/2018
Age : 29
Localisation : Under the sea
Lun 31 Déc - 15:25

Nobody puts Baby in a corner - AJ & Tash

 Tout était parti d’une idée, une simple idée de danse à reproduire, nous étions allongés cote à cote sur le sol. On avait bu, dansé et fumé, et nous avons perdu l’équilibre, d’ou notre position sur le sol, et je me suis laissée en emporté lui demandant qu’elle danse il aurait aimé reproduire, il me dévoile alors qu’il aime celle du bal de Cendrillon mais pas le vieux Disney, le plus récent, le genre de film que les filles osent pas avouer regarder, mais il semblerait qu’AJ n’ai pas résister lui non plus. Il enchaine sur d’autres idées que j’écoute d’une oreille avant de réfléchir a ma danse, évidemment ça ne me prend pas long car je sais déjà laquelle j’aimerai reproduire. Je reprend le fil de la conversation quand il parle du bal de fin d’année, je balance alors la danse que je voudrais avant d’oublier ce que je voulais dire, Aj semble croire que je ne l’ai pas écouté, bon c’est à moitié vrai mais on s’en fiche car il semble apprécier mon idée de danse et me propose direct qu’on la reproduise.  « -Mais si je t’écoute voyons, tu as parlé de Cendrillon le récent et du bal de fin.. Wait .. Sérieux on se le fait ? Troooop cool !! » mes idées se sont embrouillés autant que mes paroles, mais je me lève d’une traite pour aller à l’autre bout de la salle en sautillant, ce qui a laissé le temps a AJ de se lever.

Je ne fais pas vraiment attention a ce qu’il se passe, je pense avoir vu AJ prêt, enfin il été debout alors j’ai commencé le décompte et je me suis élancée, je n’étais pas totalement lucide alors je n’ai pas pris en compte tous les éléments, mais c’est ça qui est fun. Je l’entends vaguement parlé, mais je ne comprend pas ce qu’il dit car je cris, enfin je crois que c’est dans ma tête ou alors c’est en vrai, je m’en fiche c’est un petit cri de course qui se stop quand je me sens soulevée dans les airs avant de retomber rapidement. On aurait peut être pas du faire ça dans notre état, mais bon c’est trop tard maintenant. Je rigole à nouveau parce que je suis sur que de l’extérieur ça devait être très drôle à voir. Il me dit qu’on aurait du s’échauffer avant de tenter puis il se met a rire avec moi « -Même avec échauffement on serait au même endroit ! » je lui dit entre deux rire, je sais que cette danse n’est pas facile et même les bons danseurs ne sont pas forcément assez compétent pour réussir le porté, et je ne parle pas des danseuses dont je fais parti. Je me fiche en fait de la réussir cette danse, je voulais juste la tenter et m’amuser et c’est fait ! Lorsque je tourne la tête je vois dans l’encadrement de la porte les têtes choqué de Daniel mon copain et Ethan mon meilleur ami, je me remet à rire tellement ils sont comiques à être mi choqué mi furieux.

Vus nos positions ils doivent croire des choses et ça n’a pas l’air de leur plaire, tout comme le fait que ça fait plus d’une heure qu’ils tentent de me joindre sans que je ne réponde car je suis avec AJ. Ce dernier semble avoir vu les deux zozos, il me tape alors la fesse et me dit que je devrait me lever avant qu’ils ne se mettent à bander en nous voyant ainsi. Je me lève en rigolant, une fois debout je cherche à garder l’équilibre, ce qui me donne envie de rire, mais le ton autoritaire de Daniel me coupe l’envie et je le regarde d’un oeil noir, alors qu’Ethan ouvre lui aussi la bouche pour me faire des reproches. Je lève les yeux au ciel tellement ils me saoul, ils comprennent vraiment rien. « -Ta gueule ! Si ce que je fais ne te plais pas alors je te retiens pas !» je regarde Ethan lui adressant le message, il n’a aucun pouvoir ou emprise sur moi et son statut de meilleur ami ne lui permet pas de me parler de cette façon « -Je suis pas à votre disposition et ce que je vais avec AJ ça me regarde, surtout que mes mains n’ont rien fait de déplacés !» je ne suis pas encore totalement stable, le fait de boire autant a jeun et en dansant, je n’avais pas mesuré l’impact sur mon équilibre. Et soudain Ethan est près de moi, il m’attrape sèchement et m’emmène vers la sortie tout en ordonnant à Daniel de prendre mes affaires et de sortir. Daniel ne semble pas aussi en colère que Ethan, dont j’ai réussi à me dégager pour me rapprocher de mon copain. Ce dernier me temps mes affaires sans avoir l’air de réellement m’en vouloir après ce qu’il vient de se passer.

Daniel dit à notre pote de laisser tomber, ne voulant pas s’embrouiller avec AJ et moi, mais Ethan ne semble pas l’entendre de cette oreille et annonce qu’il ne devrait pas avoir a défendre sa fierté.  « - Personne ne t’a rien demandé Wate, laisse le !» je lui dit ne voulant pas qu’Ethan vienne emmerder AJ par ma faute. Ce dernier semble faire profil bas il attrape son sac ouvre un nouvelle bouteille et en boit une gorgée. Le voir boire me donne envie de faire la même chose, ces rires et ces danses mon donné soif. Contre toute attente AJ prend la parole et explique à Ethan qu’on ne faisait rien de mal a part danser et que l’on ne comptait en aucun cas faire plus que ça, il lui propose même de vérifier tout en s’avançant vers ce dernier. J’ai envie de rire tellement la scène est surréaliste, AJ qui propose à Ethan, homophobe de famille, de venir le toucher afin de vérifier qu’il ne bande pas. Je pourrais m’en offusquer mais je sais bien que je ne suis pas le genre d’Apollo. Par contre je ne m’attendais pas a ce qu’Ethan vienne lui mettre une droite, pendant quelques seconde il n’y avait plus aucun bruit, comme si la scène été figée. Apollo avait la tête sur le coté, Ethan secouait sa main car il s’était fait mal en cognant et Daniel qui avait lâché un faible « merde » comme sil s’attendait à ça de la part d’Ethan. Le temps que je reprenne mes esprits sur ce qu’il vient de se passer, Aj à relevé la tête et porté la main a ses lèvres en laissant entendre qu’il faisait chier de le faire saigner.

Avant que Daniel n’ai pu réagir je m’élance vers les deux garçons et m’interpose entre eux les sourcils froncés dirigés vers Ethan « -Ne t’avise plus jamais de lever la main sur lui ! Il n’a rien fait bordel !» je pointe un doigt vers lui pour lui faire comprendre que je ne rigole pas avant de virevolter vers Apollo avec un sourire désolé. Je ramasse sa bouteille et son sac avant de lui tendre l’ensemble « -On s’en va ! » je dis haut et fort à l’adresse des deux zozos, puis discrètement je fait un clin d’oeil à Aj. Les deux garçons semblent ravi de ma décision de partir, mais ce qu’ils ne savent pas c’est que mon plan est tout autre. Le soirée avait bien commencé et ils sont venus tout gâché, et je ne me vois pas rester avec eux avec ce qu’il s’est passé. J’aurais une discussion avec Ethan demain, histoire de mettre les choses au clair car Daniel n’a pas l’air de vouloir confronter son pote. Sans crier gare j’attrape la main d’Apollo et m'élance avec lui vers la porte opposé d’où sont arrivés les garçons. Je les entends hurler mon nom et d’autres choses mais je m’en fiche, une fois dans le couloir je cherche des yeux le bouton qui nous donnera de l’avance. J’ai toujours voulu faire ça, mais je n’ai jamais eu l’occasion de le mettre en pratique, ce soir je pourrais le cocher de ma liste.

Je m’arrête et regarde Apollo tout sourire « - Prêt à les faire encore plus chier ?» je lui demande en rentrant ma main dans ma manche « -Je ne laisse aucune trace !» je dis avec un clin d’oeil en montrant ma main caché avant de me tourner vers la poignet et de l’abaisser sans ménagement. La sirène de l’alarme incendie retentit et je rattrape la main d’Apollo pour fuir l’université et les policiers qui vont surement pas tarder. J’arrêterai de courir quand on sera assez loin pour ne pas se faire interpeller, et qu’on pourra finir cette soirée bien entamée.  


acidbrain — quote.Dirty Dancing




i don't have an attitude problem.
Keep rolling your eyes. Maybe you'll find a brain back there. I love sarcasm, it's like punching people in the face... but with words!
Revenir en haut Aller en bas
Apollo-Jules Moreau
▌Humans after all.
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 07/12/2018
Lun 7 Jan - 19:19

Blah Blah Blah - Armin van Buuren

Les deux garçons étaient venus tout gâcher. Apollo s’amusait bien, encore hilares sur le planché avec sa danseuse préférée. Elle avait tellement raison, même avec un peu de préparation, ils n’y seraient pas arrivés comme ça, surtout pas lui qui manquait d’exercice et d’expérience. Porter des demoiselles qui font la planche, il ne faisait vraiment pas ça tout les jours. Même jamais.

C’était plus fort qu’A.-J., l’alcool, la tronche d’Ethan, qu’on ai ruiné son moment de joie innocente. Pour une fois que c’était innocent… Cela faisait longtemps. Bande de con.... Il les avait un peu chauffé, surtout Ethan et il n’avait pas aimé, encore moins le reste alors que Daniel hésitait aussi à faire sortir Tasha de la salle de danse.

Et la droite d’Ethan avait imposé le silence. On n’y avait presque cru qu’Apollo voulait calmer sincèrement les choses. Bien sûr que oui, dans un premier temps, mais il fallait toujours que ça dérape et que son attitude ne passait pas forcément avec tout le monde. Pas avec ce richard, pas devant les autres… C’était pourtant évident. Juste la lèvre un peu coupé contre ses dents à cause du coup, rien de grave. Il n’y était pas allé de main morte n’empêche. Apollo allait se gagner un bel hématome au coin de la bouche. Le jeune exubérant pestait et finit par esquisser un sourire en s’essuyant la bouche du sang. Il était plutôt content de sa réaction.

Taz sautait au nez de son ami-riche, l’incendiant sur son geste et défendant son ami-miséreux qui venait de se prendre un coup. L’ami sur lequel les garçons s’acharnaient, dont son petit-copain. A.-J. la laissait faire. Peut-être que cette douceur rousse au caractère malgré tout bien trempée arriverait à calmer les choses, vu que lui en était incapable et Ethan prêt à en démordre avec lui, puis Daniel… Ah Daniel, tu cherches encore tes couilles au fond de ta poches ? Il attrapait machinalement ce que Tasha lui tendait ; ses affaires. Apollo sourit à son amie qui disant qu’ils partaient et tirait la langue aux garçons. Ces deux là tombaient un peu des nues.

Il sentit la main de la petite rousse glisser dans la sienne et la suivait en trainant les pieds, arrivant devant Ethan, il ne put s’en empêcher… Le gout de sang dans sa bouche, sa lèvre brulante et qui avait déjà gonflée. Il s’en moquait de son apparence, mais vu comme il était éméché. Il cracha au visage d’Ethan. Une chance, il l’avait raté, ça tombait juste sur sa chemise. Ethan l’attrape sèchement par le haut et prêt à lui en recoller une. Daniel s’impose aussi pour calmer son camarade. « Mais vas y ! Frappe ! Frappe encore ! Regarde autour de toi ! Il y a des témoins… Cette fois. » avait-il rajouté la fin tout bas, pour qu’il soit le seul à l’entendre.

Ethan se résout à le lâcher après un long moment d’hésitation et alors que le duo quittait la salle, laissant les garçons, A-J. leur afficha un majeur fier qui resta trainer dans la pièce jusqu’à ce qu’il soit enfin parti. Ils s’étaient mis à courir en les entendant beugler le nom de la belle. Apollo suivait Tasha avec un petit rire, son sac à dos sur le dos, la bouteille dans la main. Il en mettait partout.

La danseuse s’était arrêtée subitement milieu du couloir et son camarade de crime compris tout de suite en voyant l’alarme incendie. Le nombre de fois où il avait appuyé dessus à l’école. À un point qu’on l’accusait même quand ce n’était pas lui. Il rit légèrement en la voyant cacher ses empruntes et appuyer. Apollo, lui il était prêt à décamper et cela ne tarda pas.

Ils furent rapidement dehors, le brun s’arrêtant un instant, plié en deux et les mains sur ses cuisses. Il avait les poumons sciés et était éreinté après la séance de danse qu’ils s’étaient tapé juste avant, et le coup aussi… Et l'alcool oui. Il n’était pas contre cinq minutes du repos, à s’allonger là dans l’herbe du campus. Une fois son souffle reprit, ce fut à lui d’embarquer la demoiselle en lui prenant la main.

Il entrait dans un petit restaurant mexicain qui n’avait l’air de rien. Faut dire que c’était aussi à portée de la bourse d’A.-J. et ce n’était pas si mauvais. « Deux tacos au poulet ! » Comme il aimait les prendre; il venait souvent. Il fouillait le fond de ses poches pour trouver un peu de monnaie et donnait un billet tout froissé. Il s’installait à table. Étrangement, il n’était pas très loquace. C’est qu’il en avait des choses dans la tête. Leur repas sur le plateau en plastique, emballé dans un papier déjà transparent de gras, il s’installait à une table. « Lâche l'affaire pour Wate, l'emmerde pas avec ça… » lui suggérait subitement Apollo sans émotion. « Laisse couler, il est con. Puis je l’ai cherché aussi… » il n’avait surtout pas envie qu’elle ait des problèmes et qu’il risquait de le faire payer à A.-J. plus tard, en tête à tête. Il savait très bien que tant qu’il lui donnait de l’argent, il acceptait presque tout. Pourquoi pas d’être passé à tabac. Il ne serait pas le premier à le payer pour le frapper… Le soucis avec Ethan, c’est qu’Apollo avait du mal à lui dire non.

acidbrain — quote.Dirty Dancing





I love the light in your eyes and the dark in your heart
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: