Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
est-ce que quand tu pètes ça fait des paillettes ? (lys&apollo)
Apollo-Jules Moreau
▌Humans after all.
Apollo-Jules Moreau
Messages : 187
Date d'inscription : 07/12/2018
Dim 9 Déc - 14:00

In My Mind - Dynoro

Il arrivait lentement, très lentement. Caché derrière les toiles du stand de gauffre, il était en planque. Il avait attendu quoi ? Un quart d’heure avant de le voir se balader et faire sa ronde discrètement, sa démarche droite et assuré, les mains en fond de ses poches et des épaules qui vous écrasaient rien qu’à les regarder. L'humain-parasite avait déjà son petit air espiègle. Il s’approchait, alors A.-J. s’accroupissait, parce qu’il n’était pas du genre petit. Et sa gueule d’ange et son sourire malicieux, on le connaissait que trop bien. Il tenait fermement son polaroid dans entre ses mains. Il le suivit ensuite, se glissant à l’ombre d’un stand à l’autre.

D’un bond, paf ! Vouif, il se glisse, marche derrière une caisse que deux gros costauds transportent d’un point à l’autre, derrière l’exubérance burlesque de la coquetterie de la Mère Maquerelle des lieux. Haha ! J’aaaaarriiiive… Il cherchait à capter l’air totalement occupé de Lysandro pour le surprendre. Cela faisait un petit moment qu’il le cherchait avec ça. Pas seulement de lui faire peur, mais tant qu’à faire, s’il pouvait avoir une petite photo… Non, il était persuadé qu’il était d’une nature surréaliste, aussi impressionnant et badass qu’il était. Impossible. Un tel charisme était puisé dans la force de quelque chose de… Magique ! Mais alors quoi ? Apollo menait son enquête par diverses expériences. Il finirait bien par trouver. En plus ça l’emmerde, j’ai deux fois plus de raison de ne rien lâcher.

« Bwaaaaah ! » Se mit-il à lui aboyer dessus pour lui faire peur et le flash ! Il le prit en photo. « Alors ? Tu m’as vu venir ou pas ? » Dit-il bien plus pré-occupé pour attraper la photo et de la secouer pour la laisser se découvrir. Lysandro avait l’air si blasé dessus. Il l'observait avec une moue déçu et fini par exploser de rire. « C’est sûrement ma meilleure photo… Quelle ironie » dit-il en lui montrant le résultat de son sourire innocent et enfantin. « Alors ? Tu m’as senti venir ? Ou peut-être que tu le savais déjà… ? »

acidbrain





I love the light in your eyes and the dark in your heart
Revenir en haut Aller en bas
Lysandro Nerotti
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
Lysandro Nerotti
Messages : 120
Date d'inscription : 18/10/2018
Mer 12 Déc - 23:34

In My Mind - Dynoro

Lysandro sortit du chapiteau, l'air aussi concentré que préoccupé. Il avait toujours cet air-là, comme s'il réfléchissait en permanence au prochain coup à faire dans une partie d'échecs invisible, passant son temps à tourner mentalement la plus insignifiante des informations. Il plissa les yeux, le temps de s'habituer à la luminosité de l'extérieur, puis il se mit en route. Son regard vagabondait sur ce qui l'entourait, aussi pénétrant que s'il cherchait à graver chaque détail dans sa tête. Pendant que son esprit était plutôt concentré sur la conversation qu'il venait d'avoir avec un loup de sa meute. Certains membres de sa meute avaient rejoint la troupe du cirque. Officiellement, ils avaient suivi Astoria dans sa prise d'indépendance, officieusement, ils l'avaient fait à la demande de leur Alpha. Ainsi, Lysandro avait toujours une source fiable d'informations de ce qui se passait en coulisses. Simple précaution. Juste au cas où Astoria n'oserait pas lui parler de certaines choses.

C'est aussi par précaution qu'il fit, comme à chaque fois qu'il venait, un rapide tour des lieux, avant qu'une odeur particulière ne vienne lui titiller les narines. Cela sentit le pop-corn et l'odeur des animaux, deux choses qui n'avaient rien d'incongru dans cet endroit. Même la légère senteur de cannabis pouvait avoir une explication. Mais, associer ses odeurs ordinaires avec d'autres plus caractéristiques comme de la teinture pour cheveux ou un léger parfum de litchi et vous obtenez l'odeur d'Apollo-Jules Moreau. Une odeur qu'il ne connaissait que trop bien. Lysandro se fit violence pour ne pas soupirer d'agacement, ni ralentir son pas, ne rien faire qui pourrait trahir le fait qu'il se savait suivi. Qu'il l'avait senti. D'une certaine façon, les humains au courant du surnaturel étaient les pires. Neuf fois sur dix, ils se transformaient en fouineur voyant ou cherchant des signes partout, et celui-là, en tenait une sacrée couche !

À chaque inspiration, qu'il se força à ne pas prendre trop profonde, il savait où était Apollo-Jules par rapport à lui. L'Italien comprit vite ce que l'humain essayait de faire, ce qui n'arrangea pas son agacement grandissant. L'Alpha joua le jeu de 'celui qui n'avait rien remarquer' jusqu'à ce qu'arriva l'inévitable flash lumineux. Une scène qu'il avait vécue bien trop souvent à son goût. Lysandro put enfin pousser le soupir d'agacement qu'il retenait depuis ce qui lui semblait être une éternité tandis que le jeune homme secoua la photo. L'Italien secoua la tête tel un père qui se demanderait : qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de ce gosse, alors que l'autre déclarait qu'il s'agissait de sa meilleure photo. "Génial. Tu n'auras qu'à l’encadrer. Avec toutes les autres." Commenta-t-il en 'admirant' le résultat. "N'importe qui t'aurait vu venir. Ton dos voûté dépassait quand tu essayais de te planquer derrière un truc et le coup d'avancer en même temps que deux mastards transportant une caisse ne marchent que dans les dessins animés." Répondit-il finalement à la question. Il reprit sa marche, persuader que, malheureusement, Apollo-Jules allait le suivre. "Alors, c'est quoi cette fois ?" Demanda-t-il sur le même ton blasé. Il parlait bien sûr de la théorie du moment qu'AJ devait avoir le concernant, une manière de demander à quelle sauce il allait être mangé aujourd'hui.

acidbrain





   
The wicked side of me
Some kind of rage has taken a hold of me and I cannot be saved. I'm so addicted now to the world within. I don't think I can change myself destructive ways. Do you follow the hollow ? Now you see the wicked side of me
Revenir en haut Aller en bas
Apollo-Jules Moreau
▌Humans after all.
Apollo-Jules Moreau
Messages : 187
Date d'inscription : 07/12/2018
Jeu 13 Déc - 11:43

In My Mind - Dynoro

Pour Apollo c’était de l’art. Il avait tout fait pour ne pas se faire voir, super concentrée, mais jamais très clean c’est vrai qu’il n’était pas forcément discret. Et son cocktail d’odeur qui le composait encore moins. Il devait sentir un peu l’alcool aussi, et sûrement des traces d’odeur de tout ceux qu’il avait câliné de gré ou de force rien que ce matin. Raté, il ne lui avait même pas fait peur. Rien du tout. Il avait quand même prit la photo, car sait-on jamais. Il tirait une tête si dépité dessus, cela avait fini par faire rire le jeune-homme. « Bah euh… oui. » répondit-il quand Lys l’envoyait balader en lui disant d’aller la coller avec les autres. « Par contre je vais pas l’encadrer, tu m’en veux pas ?  » Demandait-il innocement, mais son sourire sarcastique aux coins de ses lèvres pleines. Son sourire de démon déguisé en ange. « C'est trop chiant à voler, puis j'ai vraiment pas d'argent à mettre là-dedans. »

Est-ce qu’il l’avait senti venir, où encore le savait-il déjà ? A.-J. avait besoin de plus de détails pour savoir le résultat de son expérience. Lysandro ne put s’empêcher de se payer sa tête et cela ne fit qu’étirer un peu plus le sourire du jeune brun, finissant par rire. « Ah mince… Ma foi, je me suis emmêlé, je pensais qu’on était dans un dessin-animé. Justement. » dit-il la bouche pincée et secouant la tête. Impossible de savoir s’il était sérieux ou s’il se moquait, car ce genre de délire vu ce qu’il prenait comme drogue, ça pouvait lui arriver. Sans parler des antécédent de schizophrénie dans la famille.

Lysandro ne voulait pas perdre de temps. A.-J. grimaçait un peu déçu par la réaction de l’homme. Il n’était même pas un peu joueur. Il lui demandait de lui cracher son délire sans aucun préliminaire, un peu plus de question, de piège glisser pour percer son secret à jour ! J’étais tellement pas doué pour ça… Mais c’est drôle de deviner. « J’ai pensé soit que t’avais un odorat développé ou alors des visions... » lui présentait-il alors ses hypothèses du jour. « Déconne pas… Tu m’as pas remarqué à ce point là… J'étais plutôt discret... T’abuse. Bon okay, la caisse j’ai déconné, j’étais à fond dedans… Mais tu peux pas comprendre monsieur j’ai-trop-d’humour » dit-il en lui montrant la photo comme preuve. Son visage si blasé.

« Alors ? … » demandait-il brusquement en s’enfournant une poignée de popcorn dans la bouche, la mâchant mollement. Il ne savait même pas ce qu’il attendait comme réponse. Après réflexion, perturbé de scrunch-scrunch lorsqu'il dégustait ses popcorn... « Ouais, j’me suis foiré… Faudra que je recommence, mais je ferais autrement… » dit-il avant de lui tendre son popcorn pour qu’il lui tienne. Il fit mine de sortir un cahier invisible, tout comme son stylo et notait dans l’air. « Test odorat et vision : expérience erronée ; à refaire. Nota-bene : changer d’approche. » dit-il très sérieusement.

Il rangeait son faux carnet et reprit son petit plaisir chaud, plein de beurre et de sucre. « Je peux t’accompagner faire ton tour ? Puis franchement de tout ceux que tu devrais surveiller ici, ça t’en fera au moins un sous les yeux non-stop… Plutôt pratique non ? » Dit-il de son sourire à la fois si innocent et agaçant. Il passait son bras autour du sien et papillonnait des cils. « On commence par où ? Allons vérifier que personne ne donne n’importe quoi aux Dumbos ! » dit-il comme un conquérant, jetant son bras pour plus de détermination et de coeur dans sa quête. Il baptisait alors le sol de quelques portes cornes. Il sourit bêtement devant cette explosion de maïs soufflé juste devant lui. Une dame passait avec son enfant, évitant de peu cette pluie de folie, prenant de lancer un regard plein de jugement à l'excentrique.


acidbrain





I love the light in your eyes and the dark in your heart
Revenir en haut Aller en bas
Lysandro Nerotti
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
Lysandro Nerotti
Messages : 120
Date d'inscription : 18/10/2018
Sam 22 Déc - 19:48

In My Mind - Dynoro

Cette journée qui devait être réglée par une certaine routine s'annonçait plus ennuyante que prévue. Rien de penser à toutes les excentricités qui pouvaient sortir de la bouche de son interlocuteur et il en soupirait déjà d'avance. On aurait pu croire qu'une part de lui appréciait cette diversion excentrique dans son quotidien, mais, si c'est le cas, alors cette part de lui était soit très petite soit très bien caché sous des couches et des couches d'agacement. Parce que Lysandro ne voyait pas le jeune homme comme une brise rafraîchissante dans son train-train quotidien. Il n'y avait rien de pire que de prétendre être un humain ordinaire face à un humain qui connaissait le côté surnaturel de ce monde. L'Alpha allait devoir rester sur ses gardes encore plus que d'habitude. Il n'y avait rien de rafraîchissant là-dedans. La seule chose qui l'empêchait de tout avouer, c'est l'intuition que le comportement d'Apollo serait pire si jamais il apprenait que l'Italien était un loup-garou. Comment cela pouvait-il être pire que ces tests surprises ? Oh, le jeune homme trouverait certainement un moyen de se rendre encore plus agaçant, Lysandro n'avait aucun doute là-dessus.

Devant cette histoire de cadre, Lysandro se contenta d'un mouvement de tête et d'un soupir. Le genre d'attitude qu'aurait un père qui se demandait ce dont il allait bien pouvoir faire de ce gosse. Lorsqu'il lui jouait le coup du sarcasme et du sourire en coin, Lysandro avait l'impression de se voir au même âge... Ce n'était pas un compliment et augmentait son agacement. Ensuite, l'Italien pensait en entendant la réplique suivante : sauf que moi, je n'étais pas aussi con à son âge. Il essayait de s'en convaincre, en tout cas.

Lysandro chassa au plus vite cette pensée pour mettre en boîte son interlocuteur avec sa manière de pister quelqu'un, comparant sa méthode à celle très cartoonesque des dessins animés. "Si tu as un doute, prends-toi une enclume sur la tête et tu verras la différence!" Dit-il, toujours sur son ton affreusement sérieux.

Sans attendre, le lycan se remit en route, persuadé qu'A-J allait le coller le reste de la journée. Direct comme à son habitude, il demanda quelle était la théorie du jour. Une manière comme une autre de demander à quelle sauce il allait être mangé. Lysandro leva un sourcil devant la possibilité de vision. L'air de dire : tu te fiches de moi. À moins que cela ne soit le fait d'être traité de "monsieur j'ai-trop-d'humour" avec la photo comme témoin qui lui arracha cette réaction. Bon, on ne pouvait pas dire que le jeune homme manquait d'imagination, ni de sens de la repartie. Hélas pour lui. "Très bien, si tu ne veux pas froisser ton ego, tu as qu'à te dire que je t'ai grillé, parce que c'est mon métier de remarquer ce genre de chose et que je suis excellent dans ce travail." Répondit-il avec un sarcasme bien dissimulé. "Et ce n'est pas parce que je ne décrispe jamais la mâchoire avec toi que je suis comme cela non stop." Argumenta-t-il, signalant par là qu'Apollo avait un traitement spécial dans la rubrique enquiquineur.

Il continua de marcher sous fond de bruit de mastication de la part de l'humain qui continuait de le coller. C'était dans ces moments-là qu'il regrettait presque d'avoir arrêté de fumer, tiens. Une cigarette pour se détendre les nerfs. Une autre pensée que Lysandro s'empêcha de chasser. Il s'en voulait déjà suffisamment pour être tombé dans le Redstar, sans ajouter une autre dépendance à son tableau de la honte. "Alors rien." Trancha-t-il, conscient qu'il ne s'en tirera pas aussi facilement, pas avec une réplique aussi pauvre.

"Pourquoi tu n'iras pas réfléchir à ton super-plan plus loin ?" Continua-t-il en affichant un air consterné tandis que son interlocuteur feintait d'écrire dans un carnet invisible. C'était un miracle que l'Italien n'a pas balancé le paquet de pop-corn plus loin, mais lorsqu'il lui prit le bras, Lysandro s'arrêta net en fixant A-J avec l'air de dire que s'il n'enlevait pas ce bras, il allait le lui arracher et le lui fourrer là où le soleil brille jamais. Bien sûr, Lysandro avait assez de maîtrise pour ne pas formuler cette menace à voix haute, tout comme il avait assez de prestance pour ne pas avoir besoin de le faire afin de faire passer le message.

Face à la détermination du jeune homme pour aller voir les 'dumbos', le loup-garou resta de marbre, toujours immobile. "Je te demanderais bien à quoi ressemble mon travail pour toi, mais j'ai peur de la réponse." Commenta-t-il avec un soupir. "J'ai des personnes à voir, et toi, tu vas me gêner." Conclut-il ensuite avant de reprendre sa marche. Il devait ressembler à un empêcheur de tourner en rond, ou à un casseur de délire... C'était le but. De toute façon, ce n'était pas comme si cela avait une chance de fonctionner.

acidbrain





   
The wicked side of me
Some kind of rage has taken a hold of me and I cannot be saved. I'm so addicted now to the world within. I don't think I can change myself destructive ways. Do you follow the hollow ? Now you see the wicked side of me
Revenir en haut Aller en bas
Apollo-Jules Moreau
▌Humans after all.
Apollo-Jules Moreau
Messages : 187
Date d'inscription : 07/12/2018
Dim 23 Déc - 21:51

In My Mind - Dynoro

Apollo riait comme un gamin, sans retenu, une main sur le ventre quand il lui conseillait d’essayer avec une enclume. Il avait adoré sa réplique. Il réussit à cesser ses rires, mais il n’arrivait plus à décoller ce sourire si content de son visage. Il adorait emmerder Lys. Et ce dernier en profitait pour se défiler, mais Apollo eut vite fait de le rattraper avec ses grandes jambes et sa démarche de biche gracieusement éméchée.

Impossible qu’il ait pu le voir, il avait été discret, bon pas trop sur la fin… Ce qu’il voulait surtout, c’était enfin avoir une piste, une expérience qui portent ses fruits. Il voulait le persuader que c’était parce qu’il l’avait vu venir. Ouais, j’avais encore fait un flop… J’aurais pas du m’emporté dans ma connerie sur la fin aussi. Je recommencerais, je referais une autre expérience pour vérifier ses capacités de vision ou de sens développés… Il avait alors partagé ce qu’il cherchait à dévoiler chez Lys, et qu’il considérait l’expérience non pas nulle, mais erronée. Lys lui cracha un sarcasme et Apollo secouait la tête de façon négative. « Non, j’ai pas géré, c’est pas grave. J’ai plein d’autre idée en tête, t’inquiète pas pour ça… » lui dit-il avec un sourire innocent, mais au contraire cela n’avait vraiment rien de rassurant.

Il fit mine de noter ses observations sur cette expérience et s’il avait su à quel point Lysandro s’était retenu de ne pas lui renvoyer son popcorn en pleine tronche, il aurait fortement apprécié cette acte d'amour et de patience. C’était si bon le popcorn, pas de raison de le gâcher. L’homme l’envoyait voir ailleurs s’il y était. Apollo sourit, rangeant son carnet imaginaire et reprenant son cornet de popcorn. Non. Il était bien là. Il lui prenait le bras et voulait aller voir les éléphants. Ce n’était pas du tout dans les projets de l’homme de main.

Il rit. « Non, mieux vaut pas que tu saches… » continuait-il de se bidonner tout seul. « En vrai, t’en a de l’humour, derrière ta mine aussi aimable qu’une porte de prison. » lui renvoyait-il, toujours accroché à son bras. Il avait des gens à voir, vraiment ? Lui, être dérangeant… Peut-être. Il haussait une épaule et attendit simplement qu’il marche… Il n’allait pas le lâcher. Non, non. Il prit même un élan pour l’intimer à reprendre sa ronde. « Tu dois voir qui ? Ils sont plus mignons que moi dis ? » Il s’arrêtait à un croisement et demandait naturellement « Tu vas par où ? Par là … Je ferais t’être une bifurcation aux roulottes si c’est par là… » dit-il en montrant la gauche. « Et tu vas où en fait ? » Continuait-il de l’assommer de question car certes il était curieux, mais surtout faire diversion afin de pouvoir profiter de sa présence le plus longtemps possible.

acidbrain





I love the light in your eyes and the dark in your heart
Revenir en haut Aller en bas
Lysandro Nerotti
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
Lysandro Nerotti
Messages : 120
Date d'inscription : 18/10/2018
Jeu 27 Déc - 8:38

In My Mind - Dynoro

Sa journée prenait une tournure bien déprimante, bien que cela écartât temporairement de son esprit d'autres préoccupations plus personnel. L'ennui c'est que les remarques et les rires incessants de l'humain risquaient de parasiter son attention dans son travail, et, ça, l'Italien le tolérait beaucoup moins. Rien que le melting-pot d'odeur que représentait "le parfum" d'A-J agressait son odorat sur-développer, risquant de camoufler d'autres odeurs qui aurait dû retenir son attention. Rien que ce dernier point justifiait le fait de reprendre sa route. Malheureusement, Apollo le rattrapa bien vite. Lysandro aurait dû se douter que toute tentative d'évasion serait vouée à l'échec. L'italien était presque certain que même en s'éloignant du cirque, le jeune homme allait continuer à le coller. Il allait devoir supporter Apollo jusqu'à ce que ce dernier se lasse tout en l'empêchant de récolter le moindre début d'indice sur sa nature, sinon il n'aurait pas fini d'en entendre parler.

"Oh, mais je ne doute pas un seul instant que tu aies plein d'idées." Souffla Lysandro qui avait appris à reconnaître et à redouter ce sourire innocent chez son interlocuteur.

Il était déjà au sommet de sa patience après le coup du popcorn et maintenant du bras tenu alors il n'allait certainement pas lui faire plaisir en allant voir les éléphants. Lysandro se concentra plutôt sur le bras d'AJ, qui semblait toujours fermement cramponner au sien. D'un geste brusque, l'Italien se dégagea en reprenant sa marche alors qu'A-J prit de l'élan pour l'inciter à reprendre sa marche. Ok, songea-t-il, tu veux marcher, on va marcher.

"Je tiens pas un registre classé par selon le critère mignon de mes connaissances." Ironisa-t-il sans répondre à la question. En effet, il avait encore des personnes à voir, mais, il ne pouvait le faire en présence d'Apollo. Déjà, il pouvait rayer de la liste d'aller voir un de ses louveteaux, heureusement qu'il avait croisé l'un d'eux sous le chapiteau avant. Lysandro allait devoir se contenter de ce rapport-là.

À un croisement, il indiqua une direction d'un geste du menton. Par esprit de contradiction, il alla à droite, juste parce que Apollo indiquait son envie d'aller à gauche. "Qu'est-ce que tu vas encore faire dans ces roulottes ?" Demanda-t-il, ça c'était son côté agent de sécurité qui parlait. À une nouvelle bifurcation, il tourna à gauche. "Je vais dans les bois pour t'y abandonner, tu n'as qu'à jouer les petits poucets avec ton popcorn." Répondit-il à la question sur laquelle il allait. L'italien siffla l'air "Into the wood" de la comédie musical du même nom tout en continuant de marcher.

acidbrain





   
The wicked side of me
Some kind of rage has taken a hold of me and I cannot be saved. I'm so addicted now to the world within. I don't think I can change myself destructive ways. Do you follow the hollow ? Now you see the wicked side of me
Revenir en haut Aller en bas
Apollo-Jules Moreau
▌Humans after all.
Apollo-Jules Moreau
Messages : 187
Date d'inscription : 07/12/2018
Jeu 27 Déc - 9:10

In My Mind - Dynoro

Apollo haussait une épaule, se moquant bien de ses réponses dans le fond. Il voulait juste le suivre et s’occuper. La compagnie de Lys le tentait bien. S’il l’emmerdait autant, c’est bien parce qu’il l’aimait bien. Il était rigolo derrière ses airs bourrus.

L’homme lui demandait presque comme un reproche ce qu’il pouvait bien faire à encore et toujours trainer du côté privé du cirque. A croire qu’il ne s’y faisait pas... Apollo en secouait la tête, las. « Je vais passer du bon temps avec les gens… » lui répondit-il en penchant la tête de son plus grand sourire forcé. Il jouait sur les sous entendu, mais il ne faisait rien de mal en soit. Il profitait juste des personnes qui étaient là et du temps qu’elles avaient à lui consacrer. Il passait du bon temps littéralement. C’était agréable, juste passer du temps avec sa nouvelle petite famille depuis quelques années.

Il le suivait mais… Il aimerait savoir où il va. Lys le fit éclater de rire à sa réponse même si d’un insultant sarcasme. Il en fallait plus pour blesser A.-J.. Et la façon dont il avait tourné la chose, montrait bien qu’il prenait des pincettes avec lui. « Si tu crois que je le connais pas par coeur… C’est que j’en ai fais des choses ici… Hoo, tu devrais peut-être pas t’y rendre tout seul avec moi… » revenait-il s’accrocher à son bras. « Juste tout les deux… Il se pourrait que je ne résiste pas à quelques pulsions… » dit-il avant de mordre la lèvre, un sourire de lutin au coin des lèvres et il venait pincer une fesse à Lys. Il se hâta bien de s’écarter juste après, courant un peu devant. Il prenait la fuite. Sans oublier de rire. Il n’était pas complètement suicidaire. Son instinct lui avait dit d’avance qu’il n’allait pas aimer. Et c’est bien pour ça que je l'ai fait.

Il se retournait et jetait un popcorn sur Lys, lui arrivant sur le poitrail, rebondissant avant de rouler jusque sur le sentier. « Oupsy… Je voulais le jeter par terre, pardon ! » dit-il avec une moue innocente. « Tu sais, faire le Petit Poucet. » renchérit-il avec insolence, étirant un sourire provocateur. « Tu vas voir qui là ? » dit-il avant de se prendre une racine dans les pieds, ayant continué sa marche arrière. Il fit une roulade, tout son popcorn par terre. L'air de rien, il s'était bien cogné la tête quand même. « Aaaargh.... Oh !? » et relevant la tête, il tirait la langue pour attraper tout les popcorns qu'il avait à portée.

acidbrain





I love the light in your eyes and the dark in your heart
Revenir en haut Aller en bas
Lysandro Nerotti
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
Lysandro Nerotti
Messages : 120
Date d'inscription : 18/10/2018
Sam 29 Déc - 23:03

In My Mind - Dynoro

Au fond, il devait bien avoir une raison qui le faisait tolérer la présence d'A-J. Sinon, il l'aurait découpé en pièces depuis longtemps et aurait ensuite fait en sorte qu'on ne retrouve jamais son cadavre. Il avait une certaine expérience dans ces deux domaines. Donc, il devait bien avoir une raison au fait que le jeune homme soit encore vivant et en un seul morceau. Laquelle ? Il serait incapable de le dire. Peut-être parce qu'il suspectait qu'Apollo lui poserait beaucoup plus de problèmes une fois mort que vivant. Tout semblait possible avec cet humain agaçant. C'est pour cela qu'il fermait son imagination sur ce que pouvait bien faire Apollo à traîner du côté des roulottes. Lysandro hocha négativement la tête avec un air désabusé. "Finalement, je veux pas savoir." Soupira-t-il. Comme tellement d'autres choses...

Lentement mais sûrement, il se dirigea vers la forêt, toujours avec A-J le suivant à la trace. L'Italien répliqua qu'il allait le perdre dans les bois avant de siffloter un air. Après un énième éclat de rire, le jeune homme se raccrocha à son bras, signe qu'il ne tenait définitivement pas à la vie. Autre signe du manque d'instinct de survie de son interlocuteur : il lui pinça la fesse. Heureusement que Lysandro avait acquis une maîtrise de soi en béton armé avec les années. Sinon ce geste aurait eu une répercussion rageuse qui aurait dévoilé sa nature lycane sur le champ. "Tes pulsions ? J'ai l'âge d'être ton père. D'ailleurs, si je l'étais, tu t'en serais déjà pris une." Dit-il en levant la main comme pour le gifler sans pourtant le faire. Pas si fou que cela, A-J s'était écarté, mais recommença très vite, trop vite au goût de l'Italien, de plaisanter. Main dans les poches, Lysandro reçut stoïquement le pop-corn. S'il l'avait voulu, il aurait pu le rattraper au vol, mais il se contenta d'épousseter sa chemise qui avait reçu le grain de maïs soufflé comme s'il chassait une mouche.

"Regarde plutôt où tu..." Trop tard, A-J s'était pris les pieds dans une racine. L'ombre d'un sourire apparut sur les lèvres de Lysandro. Chose qu'il veilla à faire disparaître. "Il me semblait que tu connaissais les bois comme ta poche ?" Ironisa-t-il en s'approchant tout de même pour vérifier qu'Apollo ne s'était pas blessé. Avec consternation, il le vit ramasser les popcorns qui étaient à porter des mains. "Ne mange pas ça, maintenant que c'est tomber à terre." Ordonna-t-il sur le ton désapprobateur et consterné du papa qui fliquait son gosse. D'un geste du pied, il chassa les popcorns que le jeune homme tentait de ramasser, avant de tendre la main pour l'aider à se relever. "Je t'en rachète un autre au retour." Enchaîna-t-il toujours sur le ton bourru du paternel qui sait qu'il doit promettre ce genre de chose pour espérer que son gosse lui obéisse. Il n'avait pas répondu à la question et, au fond, il était incapable de dire pourquoi il avait choisi les bois, peut-être que son subconscient voulait véritablement y perdre le jeune homme. Tout ce qu'il voulait, c'est qu'AJ fasse son test du jour pour qu'il puisse retourner à sa journée. Parce qu'une chose était certaine, tant qu'il l'aura dans les pattes, il n'allait pouvoir rien faire en rapport avec son véritable travail. Lysandro ne prendrait aucun risque. Un mot de trop pouvait si rapidement sortir et un geste pouvait si facilement vous trahir.

acidbrain





   
The wicked side of me
Some kind of rage has taken a hold of me and I cannot be saved. I'm so addicted now to the world within. I don't think I can change myself destructive ways. Do you follow the hollow ? Now you see the wicked side of me
Revenir en haut Aller en bas
Apollo-Jules Moreau
▌Humans after all.
Apollo-Jules Moreau
Messages : 187
Date d'inscription : 07/12/2018
Mar 1 Jan - 13:36

In My Mind - Dynoro

Apollo s’était carapaté après ce petit pinçage de fesse. Même lui ne savait pas ce qui lui passait par la tête, surtout lorsqu’il vit Lys levé la main. Il s’était protéger le visage de ses bras et déguerpit un peu plus vite et trois pas de plus qu’il n’avait prévu. Il ricanait par contre comme un bougre. « Rhooo, mais ç’aurait été tellement dommage si t’avais été mon père. Je serais loin de ce que je suis maintenant, c’est sûr ! Puis, j’aurais pas l’espoir qu’un jour tu me montres quel papa tu pourrais être… » lui dit-il avec charme, son regard malicieux et ce petit quelque chose de… gênant. Le vide dans sa tête ? On ne savait jamais quand s’arrêtait la blague de la vérité avec lui. A croire que lui même s’en moquait. C’était un peu ça… Je ne réfléchis pas beaucoup.

Il gambadait devant, sur le sentier. Il aimerait savoir qui il allait voir, mais Lys ne lui répondit pas. Apollo, aussi concentré qu’un chaton qui découvrait le monde ne fit même pas attention. Il n’eut pas le temps à vrai dire, car il finit par faire une roulade sur le sol. Saleté de racine de merde ! La face contre le sol, il avait juste bouger pour s’étaler de tout son long sur le terre humide.

Son popcorn étalé sur le sol, il en avait le coeur brisé. Oui, mais ce n’était pas ça qui allait l’arrêter finalement. Il n’y avait rien de plus propre ici, c’était la nature non ? Nature, naturelle...  non ?! Lys le sommait d’arrêter, mais Apollo fit la sourde oreille, manquant de peu le pied de l’homme en plein visage. Il relevait les yeux, l’air réprobateur. Pas pour le coup qu’il avait évité, mais pour son popcorn. « Mais faut pas gâcher ! Tu sais ce que ça coûte ! » Râlait-il comme un enfant.

Il prit la main pour se relever et grimaçait. Il avait un peu mal sur le côté de la cuisse. Il sourit en l’entendant lui racheter du popcorn, pour vu qu’il arrête d’en manger. Il se frappa tout le corps pour retirer les vestiges du sentier qu’il avait de coller sur les vêtements. « Tu sais que je les paies jamais… Je rends service donc… Oui, je suis trop souvent payer en popcorn ici, je devrais peut-être revoir mes honoraires avec la Duchesse Artichaut. » parlait-il d’Astoria. « Dis…» fit-il en reprenant la marche, les mains dans les poches de sa veste en jean. « Est-ce que… tu sais ce que j’ai dans la poche ? » Demandait-il brusquement en plissant les yeux, entrain de le tester. Il tenait une conserve de sardine à l’huile, qui lui servirait pour une autre expérience. « Si tu trouves tu pourras le manger ! ... Ah merde... Bon bah t'as un indice. »

acidbrain





I love the light in your eyes and the dark in your heart
Revenir en haut Aller en bas
Lysandro Nerotti
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
Lysandro Nerotti
Messages : 120
Date d'inscription : 18/10/2018
Jeu 10 Jan - 23:29

In My Mind - Dynoro

Avoir l'âge d'être le père de son interlocuteur. Le genre de phrase qui vous flanquait instantanément un coup de vieux. Rien que d'avoir prononcé ces mots le firent soupirer de lassitude. L'Italien avait levé la main par réflexe, mais, avait heureusement assez de contrôles pour ne pas aller jusqu'au bout de son geste et pour éviter de grogner comme il en avait parfois la manie lorsqu'il était agacé ou contrarié. Du moins, c'était une manie qu'il avait en présence de ceux sachant sa vraie nature. Autant dire qu'il faisait de son mieux pour réprimer ce genre de manie en présence d'Apollo. À nouveau, Lysandro ressentait l'envie de fumer. S'occuper les mains pour ne pas être tenté par l'idée d'étrangler l'humain qui ricanait. À la place, il mit les mains dans les poches.

"T'aurais un meilleur instinct de survie, ça c'est certain." Commenta-t-il. Il faisait autant référence à des situations passées où Lysandro avait dû jouer les gendarmes ou encore tirer le jeunot d'un mauvais pas, qu'à la situation présente. "Tu suis quelqu'un que tu soupçonnes d'être une créature dans un endroit isolé. Qu'on se connaisse ou non, tu ne sais rien de moi. Tu n'as vraiment pas beaucoup de jugeote." Sermonna-t-il dans une tentative de faire rentrer un peu de plomb dans la cervelle de son interlocuteur. Tentative veine, il le sentait, mais ne pouvait s'empêcher d'en faire la réflexion à voix haute.

Sur ce point, A-J semblait être une vraie énigme ambulante. Comment pouvait-on être aussi... comme lui... tout en sachant que les monstres existaient ? Que les vieilles légendes étaient quasiment toutes vrais ? Comment pouvait-il gambader dans les bois en sachant que peut-être un loup moins sympathique que celui qui l'accompagnait pouvait s'y trouver ? Un loup ou autre chose, ce n'était pas les créatures de cauchemar qui manquait. Quoi que le vrai mystère serait plutôt de savoir comment l'humain était encore en vie malgré ce comportement. Lysandro chassa cette réflexion. Lui-même avait appris l'existence du surnaturel de la pire manière qui soit. C'était sans doute mieux qu'A-J continue de faire son A-J.

L'Italien se retint de rire en voyant le jeune homme chuté la tête la première à cause d'une racine. Il cachait au mieux son sourire narquois en lâchant une boutade. C'était un peu méchant, mais de le voir chuter ainsi avait représenté une bouffée d'air frais dans une situation où il devait rester vigilant pour ne pas se trahir. Du moins, jusqu'au moment où Lysandro vit Apollo ramasser le popcorn tombé. Il s'interposa vivement contre cette idée, reprenant ses faux airs de père désapprobateur. "Toi non plus tu ne sais pas ce que ça coûte." Rétorqua-t-il. Vu le nombre de trucs qu'A-J piquait, il était peu probable que le sachet soit acheté. Malgré ce détail, le lycan promis de lui en racheter un sachet, juste histoire de l'empêcher d'essayer de manger celui tomber par terre, avant de tendre la main pour aider Apollo à se relever.

Lysandro fronça les sourcils en voyant son interlocuteur grimacer. Une part de lui voulait demander où A-J avait mal tandis que l'autre se disait qu'il avait bien cherché à morfler un peu. La deuxième option l'emporta, lui faisant garder le silence, même si on pouvait deviner à sa façon de regarder A-J des pieds à la tête qu'il tentait de faire un diagnostic rapide. "À mon avis, le fait d'être encore en vie en continuant de l'appeler comme ça est ton véritable salaire." Il n'eut le temps que de faire quelques pas avant qu'Apollo ne lui pose une question. Nouveau froncement de sourcils perplexes de la part de Lys. "C'est une réplique du film, non ?" Commenta-t-il au lieu de répondre à la question. Il leva les yeux au ciel comme quelqu'un se creusant la mémoire. "Ta main. Des arêtes, des dents de gobelins, des coquillages, des chauves-souris, un couteau, une ficelle ou bien rien." Récita-t-il quasiment de mémoire en faisant référence à la scène des devinettes de Gollum et Bilbon dans l'Hobbit. Quitte à surprendre son interlocuteur, autant que cela soit de cette manière. Son regard se baissa ensuite vers la poche en question lorsqu'il eut droit à un indice. "Je n'ai pas envie de manger quoique se soit qui pourrait se trouver dans ta poche." Répondit-il, sincèrement. C'est aussi pour cela qu'il avait lâché un aparté avec sa citation, comme on lancerait un leurre en espérant que la proie y morde. Vu ce que lui disait son nez, Lysandro n'avait pas envie de savoir ce qu'A-J avait en tête avec le contenu de sa poche ni quel rôle il lui réservait dans tout cela.

acidbrain





   
The wicked side of me
Some kind of rage has taken a hold of me and I cannot be saved. I'm so addicted now to the world within. I don't think I can change myself destructive ways. Do you follow the hollow ? Now you see the wicked side of me
Revenir en haut Aller en bas
Apollo-Jules Moreau
▌Humans after all.
Apollo-Jules Moreau
Messages : 187
Date d'inscription : 07/12/2018
Dim 20 Jan - 10:50

In My Mind - Dynoro

Apollo rit de bon coeur. « Oh, je pense que j’en ai un peu quand même, vu comme sont mes parents. J’ai pu compter que sur moi et les expériences que j’ai appris pour conservé ma sécurité. » partageait-il et très sérieux en plus. Enfin, c’était connu qu’Apollo avait des parents qui avaient gagné leur parentalité dans une pochette surprise. Non, à croire que c’était moi dans la pochette surprise. Bah ouais P’pa à force de ken maman sans capote… ça fini par arriver. « Le soucis c’est qu’avec tout ce que je consomme + leur éducation + les chutes ou ma tête qui a cogné depuis tout petit, bercé trop près du mur… Bah j’oublie un peu mes expériences… » ce qui voulait dire que question instinct de survie, elle était trop souvent nulle et qu’il n’avait aucune conscience du danger.

Lysandro le remit un peu à sa place en avançant à quel point il pouvait être inconscient de se balader comme ça avec une personne qu’il soupçonnait être une créature, tout seuls, sans témoins, en pleine nuit… dans la forêt et qu’il aurait vite fait de m’enterrer ou faire disparaitre mon corps, continuer à le grignoter durant des jours, bien caché sous un tas de feuilles… miam miam ! Non vraiment, ça ne le touchait pas là. Un jour peut-être, mais pas là, pas avec Lys. Il revint même se coller un peu à lui, lui prenant le bras mais plus par sincère affection et confiance que pour l’embêter ou l’allumer. « Moi, j’ai assez de jugeote pour me dire que si t’avais voulu me tuer, tu l’aurais déjà fait… T’as trop de patience avec moi... Je sais que tu m’adores, sinon je les aurais vu bien plus tôt ces bois en tête-à-tête avec toi. Pour la première et dernière fois » dit-il avec un sourire satisfait, ricanant légèrement. Non, il n’était pas si idiot qu’on ne le pense. Lui le pensait tout du moins, certes ce n'était pas tout le temps et là encore c’était un peu léger comme argument mais... Il n'était pas si loin de la vérité, non ? Lysandro avait raison, il fallait qu’il se mette un peu de plomb dans la tête. Cela tenait du miracle que cet humain vive et respire encore. Je pense que je fais tellement pitié que… Ma mort n’est même pas intéressante.

Apollo fit alors sa cascade et continuait de manger, pas plus embêter que ça par sa chute. Il avait mal, mais c’était secondaire à côté de ce popcorn à portée de bouche. Il les picorait comme son caméléon, balançant sa langue et les ramenait rapidement dans sa bouche, mâchouillant. Il étirait son cou pour aller plus loin et s’arrêtait dans son élan en voyant le pied de Lys balayer tout son popcorn plus loin. L’enfant était en colère. Son si précieux popcorn, il n’avait pas idée de faire ça. Ne tient-il donc pas à sa vie ?

Apollo se relevait et commençait à râler. Lysandro lui répondit avec l’autorité d’un père qui lui a cruellement manqué durant son enfance. Pas que Vaël ne savait pas se faire entendre mais… Enfin ce n’était pas le genre de Lys. Pas la même carrure non plus. Non il n’avait aucune idée de ce que ça coute, il le payait rarement. Il payait rarement les choses en général. Soit il volait, soit il quémandait, soit il attendait qu’on lui donne… faisais en sorte qu’on me l’offre généreusement…

Il avançait alors l’idée farfelues qu’il était payé en popcorn et continuait sur sa blague en parlant de demander une augmentation à Astoria. Apollo rit encore quand le lycan lui fit remarqué que le surnom qu’il donnait à la patronne du cirque ne risquait vraiment pas de lui plaire. Enfin trêve de plaisanterie, A.-J. avait d’autre expérience à faire pour la journée et Lysandro devait se rendre quelques parts. Du moins, c’est ce que pensait l’humain, trop naïf et préoccupé par son étude pour voir que l’Italien le baladait.

La main dans sa poche, tenant sa boite de sardine à l’huile, il demandait à Lysandro ce qu’il avait dans la poche, comme un jeu de devinette. Le loup parlait d’un film et Apollo se redressait, ne comprenant pas... Mais si ! Cela le frappait. Il appréciait la référence. « Ah voui, je vois… Mais non ! C’est pas le film, arrête de répondre n’importe quoi ! Concentre toi… Pfff… » râlait-il en voyant que Lysandro ne jouait pas sérieusement le jeu. Cela gâtait son expérience.

« Bon bah je le mangerais… » lui répliquait-il, toujours un peu déçu du manque de sérieux de Lysandro. C’était la meilleure ! « Faut pas gâcher… » renchérit-il comme une manie de parole, à vivre si misérablement. « Ho ? c’qui là-bas ? » dit-il brusquement en regardant légèrement sur la gauche de Lys, pointant une direction et l’air un peu soucieux et surpris. Ah, il jouait à la perfection et pourtant il le faisait tout le temps. Il n’y avait personne. « Tu le connais ? » Fit-il avec une grimace plus inquiète. Dès que Lysandro tourna la tête, Apollo sortit sa boite de sardine de sa poche pour la lui coller sur le front. Un peu fort. Il ne s’était pas contrôlé ; il voulait faire vite pour l’effet de surprise. « Haaa-ha ! »

acidbrain





I love the light in your eyes and the dark in your heart
Revenir en haut Aller en bas
Lysandro Nerotti
▌Beware; for I am fearless, and therefore powerful.
Lysandro Nerotti
Messages : 120
Date d'inscription : 18/10/2018
Mar 22 Jan - 23:12

In My Mind - Dynoro

Le plan initial était de balader le jeune homme jusqu'à ce qu'il se lasse, mais, vu comme c'était parti, Lysandro se demanda si ce n'était pas sa propre patience qui allait lâcher en premier. Son interlocuteur avait toujours quelque chose à rétorquer devant les commentaires de l'Italien, le plus souvent saupoudrer d'un brin de provocation, par-dessus le marché. "Tente pas trop le diable non plus." Glissa-t-il en gratifiant A-J d'un regard éloquent lorsque ce dernier lui saisit de nouveau le bras. Une mise en garde qui s'appliquait au geste de l'humain mais aussi à la nonchalance dont il parlait du fait de visiter pour la première et dernière fois les bois. D'une secousse, il se dégagea sèchement, comme à son habitude lorsqu'Apollo se montrait trop collant.

Lysandro était quasiment imperturbable tout le long de cette conversation. Puis, il y eut la petite cascade d'Apollo et, là, il n'avait pas pu s'empêcher de pousser un long soupir et se pinçant l’arrête du nez avec désespoir en voyant l'humain jouer les caméléons pour manger les popcorns tombés à terre. C'était certainement ce genre de réaction que devaient avoir les pères désespérés par le comportement de leurs gosses. Agacé, le lycan balaya vite les popcorns d'un geste du pied. Se doutant de la réaction du jeune homme, il coupa court à tout caprice en promettant de lui en acheter un autre. La proposition fut si rapide qu'on pouvait jurer que Lysandro s'était déjà souvent retrouvé devant ce genre de situations à gérer.

Après cette promesse, la marche reprit et la conversation dériva sur d'autres sujets. Lysandro restait sur ses gardes qu'il couvrait sous son attitude stricte habituelle, sachant qu'un test surpris pouvait surgir à n'importe quel moment du cerveau tordu d'A-J.En parlant de cela... L'humain mit la main dans sa poche et lança un jeu de devinette. L'Italien essaya de noyer le poisson en évoquant la ressemblance avec une réplique du film. Il avait misé sur l'aspect incongru de le voir cité un passage du Hobbit pour faire dériver la conversation sur ce point. Sur ce coup-là, il avait sous-estimé son interlocuteur. L'Alpha ne put réprimer un mince sourire amusé en voyant Apollo râler et lui demander de se concentrer. "Ok, ok." Dit-il en levant les mains en signe de paix. Son sourire disparu vite, remplacé par un soupir résigné et l'expression qui allait avec. "Vu que tu es prêt à manger du pop-corn à terre, le fait que tu mangerais le contenu de ta poche ne m'avance pas beaucoup." Dit-il, jouant les ignorant. N'empêche que, sur ce coup-là, il regrettait d'avoir un odorat aussi développer. Même le métal de la boîte ne suffisait pas à couvrir complètement l'odeur de sardine qu'il arrivait à percevoir. Qu'est-ce qu'Apollo voulait faire avec ça ? Cela non plus, il préférait ne pas savoir.

L'Italien ne tourna pas la tête d'un millimètre devant la première tentative de diversion. Il eut une expression blasée et un haussement de sourcils. "Sérieusement ? Tu n'as pas plus grossier encore comme ruse ?" Ironisa-t-il dans un premier temps. Sauf qu'Apollo continua et un léger doute envahit l'Italien. Ses sens lui indiquaient qu'ils étaient seuls, mais, Lysandro était bien placé pour savoir que cela ne voulait pas forcément dire qu'ils l'étaient réellement. A-J insista et le lycan tomba dans le piège en se retournant. Juste histoire d'être certain.

Lysandro eut un mouvement de recul sous le coup de la force employé pour lui coller la boite de sardine. L'Italien resta un instant figé, la mine interdite, comme s'il essayait de se dire : non, il n'a pas osé. "Tu..." Commença-t-il lentement avant de marquer une pause. "Tu espérais faire quoi au juste ?" Demanda-t-il avec un signe de main en direction de son front malmené.

acidbrain





   
The wicked side of me
Some kind of rage has taken a hold of me and I cannot be saved. I'm so addicted now to the world within. I don't think I can change myself destructive ways. Do you follow the hollow ? Now you see the wicked side of me
Revenir en haut Aller en bas
Apollo-Jules Moreau
▌Humans after all.
Apollo-Jules Moreau
Messages : 187
Date d'inscription : 07/12/2018
Ven 8 Fév - 12:45

In My Mind - Dynoro

A.-J. Avait adoré entendre Lysandro parler du film Hobbit. Il n’aurait pas pensé et c’est vrai que sa petite devinette ressemblait grandement à ce moment dans le film entre Bilbo et Golum. Peut-être que la façon de le dire avait pu joué, car il l’avait bien vu ce film… Mais l’idée c’était vraiment de savoir si Lysandro pouvait le deviner. Peut-être une super-vision ou encore un odorat développé. On peut sentir des odeurs à travers du métal ? Et encore ce n’était que la première expériences, car vu que je suis si malin et ingénieux, j’ai trouvé un outils qui me permettra de réaliser tout un tas de test…

L’humain voulait qu’il se concentre au lieu de parler du Hobbit et Apollo doutait qu’il l’ait vraiment fait, vu sa remarque mais… Il opinait lentement du chef. « C’est vrai que ça aide pas, je mange tout et n’importe quoi… » dit-il, presque exaspérée lui-même. « Non, bon bah tu trouve pas ?! » Dit-il un peu pressé et agacé. Il fit une petite mine, en pleine réflexion. Odorat nul, vision nulle… 

Il était temps de passer à la deuxième fonction de cette boite de sardine, pour une nouvelle expérience. A.-J. concentré dans son blabla fit alors mine de voir quelqu’un. Il se montrait insistant, parce que c’est vrai qu’il le faisait tout le temps. Le jeune n’avait même pas pensé que peut-être qu’il pouvait sentir la présence des gens… Non vraiment, il disait qu’il y avait quelqu’un et dans le doute, parce que Apollo avait l’air plus que convaincu, Lysandro avait tourné la tête.

Vite il était temps d’attaquer avant qu’il ne réalise qu’encore une fois, l’Italien avait été trop naïf devant ce gamin qu’il trouvait trop naïf. Bien fait pour lui ! Et il lui collait la boite sur le front, pas vraiment avec délicatesse. Il s’était un peu emballé dans sa précipitation. Il s’en est rendu compte quand même et eut un sourire crispé et si désolé en voyant Lys reculé brusquement, l’air vraiment pas commode du tout. A.-J. hésitait à reculer d’un pas, juste au cas où. Tenant sa boite tout contre lui, la tête dans ses épaules, il se sentait sincèrement coupable, mais il avait quand même son sourire, car c’était drôle malgré tout.

« [color=teal]Euh bah… » commençait-il en fixant le front de Lysandro, vu qu’il lui avait montré. Il était un peu rouge. « Hooo ! Ho ? Hoo ? » s’extasiait-il en pointant à son tour le front de l’homme. « Pourquoi t’es rouge ?! Dis ! T’as réagis au métal ? Ou …. Ah ouais, t’être que j’ai plaqué la boite un peu fort en fait… » finit-il, déçu. Se rendant compte que c’était sûrement de sa faute, il étirait un peu plus son sourire, en toute innocence. C’était un accident. « Je pensais que — peut-être — tu étais allergiques au fer… Enfin à un métal peu importe… J'ai du plaqué or aussi sur moi... » dit-il en haussant les épaules. Il finit par ouvrir la boite de sardine, en prendre une et la glisser entière dans sa bouche, la tête en arrière et laissant descendre le poisson entier dans son gosier. Il mâchait tranquillement, tendant la boite vers Lys pour lui en proposer.

acidbrain





I love the light in your eyes and the dark in your heart
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: